Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Ces illustrations pleines d’humour nous rappellent qu’ĂȘtre parents ça change vraiment la vie !

Ces illustrations pleines d’humour nous rappellent qu’ĂȘtre parents ça change vraiment la vie !

Je crois que tout le monde est d’accord lĂ -dessus, tant qu’on n’a pas eu d’enfants on ne peut pas savoir Ă  quel point notre quotidien est chamboulĂ©. Et il n’y a rien de mieux que les parents pour parler de cette nouvelle vie. Ici, on voulait vous parler de Lucy Knisley qui nous a bien fait rire avec ses illustrations sur sa vie de maman. Depuis qu’elle a accueilli son fils le 13 juin 2016, cette mĂšre a trouvĂ© un nouveau sujet pour exprimer sa crĂ©ativitĂ©. Et c’est sur son compte Instagram qu’elle partage toutes ses derniĂšres crĂ©ations pleines d’humour sur la vie des parents. Dans ses dessins, elle surnomme son fils Pal en rĂ©fĂ©rence Ă  sa date de naissance qui forme un palindrome, d’oĂč le hashtag qu’elle place sous chacune de ses images : « petit palindrome ». Pendant toute la premiĂšre annĂ©e de son fils elle a fait son possible pour retranscrire en dessin tout ce qu’elle a pu ressentir et toutes les mĂ©saventures qu’elle a connues avec son bout de chou


Parler de sa vie de maman et des situations les plus étranges en dessin, la bonne idée de Lucy Knisley

En partageant ses bandes dessinĂ©es en ligne, Lucy a appris que mĂȘme les moments les plus Ă©tranges qu’elle ait pu vivre, d’autres parents les ont vĂ©cus aussi. « C’est incroyable le nombre de fois oĂč j’ai pensĂ© : c’est Ă©trange et je suis une personne Ă©trange pour penser que l’une de mes bandes dessinĂ©es sur ma vie de maman va plaire, mais aprĂšs je constate que ce que je pense est partagĂ© par littĂ©ralement tous les parents sur Terre« , a-t-elle confiĂ© au Huffington Post. Du coucher au bain de bĂ©bĂ©, en passant par la sĂ©ance de changement de couche, Lucy utilise ses bandes dessinĂ©es pour rĂ©sumer sa vie quotidienne en tant que maman. Et le sujet sur lequel elle s’est particuliĂšrement concentrĂ©e est l’allaitement. Avant que Pal ne naisse, Lucy travaillait pendant 40 heures et souffrait de prĂ©-Ă©clampsie non diagnostiquĂ©e. Elle a finalement dĂ» subir une cĂ©sarienne en urgence au cours de laquelle elle a eu des Ă©pisodes de convulsions. Inutile de dire que le fait d’allaiter Pal aprĂšs s’ĂȘtre rĂ©tabli « a Ă©té énormĂ©ment dur », ce sont les mots que Lucy a ainsi employĂ©. Dans beaucoup de ses bandes dessinĂ©es, elle plaisante par ailleurs Ă  propos des dents pointues de son fils, et de la maniĂšre dont il serre les bretelles de son soutien-gorge. Lucy, qui travaille actuellement sur son sixiĂšme roman graphique pour partager l’histoire de sa grossesse et son expĂ©rience de l’accouchement, a dĂ©clarĂ© qu’elle dessinait la plupart de ses bandes dessinĂ©es lorsqu’elle avait un instant aprĂšs que Pal se soit endormi. Elle avoue que 1% des dessins rĂ©alisĂ©s sont crĂ©Ă©s quand son loulou est assez calme pour « ne pas arracher le stylo de ma main quand j’essaye de dessiner pendant qu’il est rĂ©veillé ». Les joies de la vie de maman en somme ! On vous laisse avec ses dessins (certaines bandes dessinĂ©es comportent plus d’une image attention) et on vous suggĂšre d’aller voir sur son site ou sur son compte Instagram pour plus d’illustrations !

View this post on Instagram

Unmistakable. #sketchbook #littlepalindrome

A post shared by Lucy Knisley (@lucyknisley) on


View this post on Instagram

đŸ‘ŒđŸŒ#sketchbook #LittlePalindrome

A post shared by Lucy Knisley (@lucyknisley) on

View this post on Instagram

Watch your fingers! #sketchbook #LittlePalindrome

A post shared by Lucy Knisley (@lucyknisley) on


À lire absolument