Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus grossesse » Comment la grossesse modifie le cerveau des futures mamans ?

Comment la grossesse modifie le cerveau des futures mamans ?

Side view of a pregnant young woman outdoors on a sunny day - copyspace

PubliĂ©e lundi 19 dĂ©cembre dans la revue Nature Neuroscience, une Ă©tude apporte de toutes nouvelles informations sur comment la grossesse modifie le cerveau des mamans pendant au moins deux ans aprĂšs l’accouchement. MenĂ©es par des chercheurs espagnols et danois dirigĂ©s par Elseline Hoekzema et Erika Barba-MĂŒller de l’unitĂ© de recherche en sciences cognitives Ă  l’UniversitĂ© de Barcelone en Espagne, ces recherches montrent que, tandis que la matiĂšre grise diminue dans certaines rĂ©gions impliquĂ©es dans les interactions sociales, l’activitĂ© neurale augmente dans d’autres rĂ©gions cĂ©rĂ©brales, prĂ©parant ainsi la femme enceinte Ă  sa future vie de maman.

Les hormones de grossesse associées à ces modifications

La grossesse est accompagnĂ©e de fortes poussĂ©es d’hormones qui mĂšnent Ă  des changements physiologiques et physiques chez la future maman. Seulement voilĂ , jamais encore ces modifications n’avaient Ă©tĂ© observĂ©es au moment de la grossesse. Pour les recherches, le cerveau de 25 femmes devenues mamans pour la premiĂšre fois a Ă©tĂ© Ă©tudiĂ© Ă  l’aide de l’imagerie mĂ©dicale. Afin de dĂ©celer une Ă©ventuelle diffĂ©rence, le cerveau de 19 papas, de 17 hommes sans enfants et de 20 femmes n’ayant jamais accouchĂ©, a aussi Ă©tĂ© analysĂ©.

Alors qu’aucun changement n’a Ă©tĂ© observĂ© chez ces derniers, les scientifiques ont pu observer des modifications structurelles ainsi qu’une diminution induite par la grossesse dans la matiĂšre grise du cerveau des femmes ayant accouchĂ©. En revanche, le volume de leur hippocampe avait augmentĂ©. InterrogĂ©e par le quotidien britannique the Guardian, Elseline Hoekzema explique : « Les changements Ă©taient si prononcĂ©s qu’un algorithme a automatiquement identifiĂ© les femmes de notre Ă©chantillon qui avaient Ă©tĂ© enceintes rĂ©cemment et celles qui ne l’avaient pas Ă©tĂ©. »

La grossesse prépare les femmes à leur future vie de maman

«Nous ne voulons surtout pas faire passer le message que la grossesse fait perdre une partie du cerveau, car nous ne pensons pas que c’est le cas», prĂ©cise Elseline Hoekzema. MĂȘme si l’étude montre une diminution de la matiĂšre grise, la spĂ©cialiste explique que la « grossesse peut aider le cerveau d’une femme Ă  se spĂ©cialiser, Ă  dĂ©velopper cette capacitĂ© d’une mĂšre Ă  savoir de quoi son enfant a besoin, Ă  reconnaĂźtre des menaces ou Ă  dĂ©velopper le lien Ă©tabli entre eux. » En effet, les chercheurs ont observé une activitĂ© neuronale plus importante lorsque les mamans regardaient des photos de leurs propres bĂ©bĂ©s par rapport Ă  des photographies d’autres enfants. C’est donc un changement positif qui peut prĂ©dire la qualitĂ© de l’attachement des mĂšres Ă  leurs nourrissons, selon la revue Nature neuroscience. D’autres recherches doivent ĂȘtre menĂ©es afin d’apporter des prĂ©cisions Ă  l’étude.


 


À lire absolument