Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop Grossesse

Diabétique, elle accouche naturellement grâce à un pancréas artificiel

Le diabète est l’un des pires ennemis de la femme enceinte et touche en principe entre 2 et 4% des futures mamans en France, mais avec les nouvelles méthodes de dépistage (supra) cette prévalence pourrait atteindre plutôt 12 à 13% (chiffres Fédération Française des Diabétiques).

Le diabète est trop souvent source de graves complications pendant la grossesse, tant pour la maman que pour le bébé. Mais, malgré cette maladie, Catriona Finlayson-Wilkins, 41 ans, vient de mettre au monde un petit Euan de 4 kg.

Catriona souffre de diabète de type 1, la forme la plus grave de la maladie. Et pour la première fois au monde, la naissance s’est déroulée naturellement, grâce à un pancréas artificiel. Ce dernier produit de l’insuline de façon automatique grâce à un capteur de glucose sous-cutané.

C’est la quatrième fois qu’une mère diabétique mène sa grossesse au terme grâce à un pancréas artificiel, mais les trois premières fois, l’accouchement avait eu lieu par césarienne, comme dans 40 à 70% des cas de grossesse de femmes souffrant de diabète.

Des complications redoutables parfois

Même si les femmes diabétiques ou présentant un diabète gestationnel, sont bien suivies pendant la grossesse, les taux hormones sont totalement imprévisibles, ce qui complique largement le traitement du diabète. Ces variations d’hormones et de taux de sucre provoquent des risques de malformations congénitales, de souffrance fœtale, d’accouchements prématurés et/ou par césarienne, de carences en calcium pour le nouveau-né ou de jaunisse.

Cela multiplie également par quatre les risques de naissance de bébé mort-né, des cas heureusement rares.

Bientôt à disposition des femmes enceintes  ?

Depuis plusieurs années, de nombreux prototypes de pancréas artificiels ont été présentés en France, aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. Pour l’instant, ces pancréas ne sont pas en vente mais, pendant cette année 2015, l’Institut National de Santé publique britannique réfléchit à l’utilité de mettre ces derniers à disposition des femmes enceintes.


Une petite touche d’espoir pour les futures mamans

Catriona Finlayson-Wilkins est déjà maman mais sa dernière grossesse, sans pancréas artificiel, s’était mal déroulée et son bébé avait dû être transporté en urgence en soins intensifs. Si l’arrivée de ce pancréas artificiel apporte un peu d’espoir aux femmes enceintes souffrant de diabète, il existe quelques techniques pour simplifier la grossesse en attendant leur mise en service.

Surveillez ce que vous mangez avec l’aide d’une sage-femme, d’une diététicienne ou d’un médecin, faites un peu d’exercice (40 minutes de marche par jour suffisent) et surtout reposez-vous, surtout si vous avez plus de 35 ans ou que vous avez des antécédents diabétiques dans votre famille.

Diabetes-and-Pregnancy

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire