En train de lire
Devinez quelle mésaventure cette maman a rencontrée à l’aéroport avec son lait maternel ?

Devinez quelle mésaventure cette maman a rencontrée à l’aéroport avec son lait maternel ?

Il y a quelques mois, une histoire similaire s’était déjà produite à l’aéroport Heathrow à Londres en Angleterre : une maman avait été contrainte de jeter 15 litres de lait maternel. Dernièrement, cette fâcheuse histoire s’est reproduite. En effet, Katie Langan, 33 ans et maman d’une petite Layla âgée de 1 an, était en voyage à Londres pendant 5 jours. Elle s’apprêtait à repartir aux Pays-Bas afin de fêter le Nouvel An en famille. Seulement voilà, elle ne s’attendait pas à ce que les agents de sécurité de l’aéroport la forcent à abandonner 150 ml de lait maternel, car elle se trouvait au-delà des limites autorisées pour les liquides dans les avions. Elle aurait pu être exempte de ces règles si elle avait voyagé avec sa fille, ce qui n’était pas le cas.

Katie Langan avait pourtant proposé des solutions

« Ils ont manipulé mon lait maternel comme si c’était de la nourriture pour chien », a-t-elle déclaré, furieuse, au quotidien le Daily Mail. Alors qu’on veut la contraindre de jeter dix sachets de lait au terminal 5 de l’aéroport Heathrow, elle soumet alors aux agents de sécurité différentes solutions pour ne pas se défaire de cinq jours d’approvisionnement. Elle leur a proposé notamment de vérifier le lait, et même de payer 70 euros pour des bagages supplémentaires. Mais en vain, toutes ses suggestions ont été refusées. Hors d’elle, elle confie au Daily Mail :  » Je me sentais embarrassée et délaissée, c’était une terrible expérience pour moi ».

maman se fait confisquer son lait maternel a l aeroport

« Humiliée » et « traitée avec mépris »

« J’ai été humiliée … J’ai dû expliquer mes soucis d’allaitement à un homme », a-t-elle dit. « J’avais le cœur brisé de devoir jeter ce lait maternel que j’avais mis tant d’amour à recueillir ». S’exprimant après l’incident, elle ajoute : « Je ne veux simplement pas que d’autres femmes vivent ce que j’ai vécu ». Elle déplore notamment la réaction de l’agent alors qu’elle proposait des solutions et qu’il ne lui apportait aucune aide. En effet, pomper dix sachets de lait lui avait à chaque fois pris 20 minutes de son temps. De plus, si les mamans arrêtent de tirer leur lait lorsqu’elles sont loin de leur bébé, la production diminue.


Voir Aussi

Habituée des voyages, elle n’avait jamais eu de telles complications à Cardiff, Bristol, Édimbourg, Stockholm, Oslo, Portland ou encore Boston. Le problème, dans ce petit conflit aérien, c’est que la maman ne voyageait pas avec son enfant et que, au vu des actualités de ces dernières années, la sécurité de l’aéroport Heathrow a été grandement renforcée. Au point de considérer le lait maternel comme un produit potentiellement dangereux ?

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire