En train de lire
Découvrez comment ce papa a pu allaiter sa petite fille !

Découvrez comment ce papa a pu allaiter sa petite fille !

Wisconsin, aux Etats-Unis, un papa a été pris en photo en train d’allaiter sa petite fille « nouveau-née ». C’est à l’aide d’un système de soins infirmiers spécial que le papa allaite sa petite car la mère a subi des complications après l’accouchement.

Un papa qui allaite sa petite

Pendant l’accouchement, il y eu malheureusement des complications pour la jeune maman. Elle a finalement accouché par césarienne et des complications ont rapidement mené la mère en soins intensifs. Dans le plan de naissance d’April, il était prévu que le nouveau-né soit rapidement allaité. Or au vu de l’état de la pauvre maman, elle en était incapable. Solution de secours trouvée rapidement par l’infirmière Cybil Martin-Dennehy qui a finalement réalisé les vœux d’April. C’est là que le papa est entré en action ! Maximillian a donc nourri sa petite avec l’aide d’un système de soins infirmiers. « Je me suis dit, eh bien, je suis déjà torse nu et je me suis dit on ne peut le faire qu’une fois, et tout le monde avait l’air si enthousiaste pour le faire » a déclaré le père. L’infirmière a donc installé sur le jeune papa une prothèse de téton, attaché à un tube d’alimentation et du lait. La petite Rosalia s’est accrochée au torse de son papa et à pris son premier repas. La photo de ce papa très tendre en train d’allaiter sa petite bout de chou a fait le tour de la toile et a été partagé de 30 000 fois accompagnée de félicitations du monde entier.

Un bébé miracle

Maximilian et April Neubauer sont les heureux parents d’une petite Rosalia, un véritable bébé miracle ! Miracle parce que les deux parents ne s’attendaient plus à une telle chance. La jeune maman est atteinte d’un trouble hormonal appelé le syndrome des ovaires polykystiques. Ce syndrome trouve son origine dans un déséquilibre hormonal. Il touche environ 5 à 10% des femmes  et est souvent caractérisé par une augmentation forte et inhabituelle d’androgènes dans les ovaires. Ce syndrome a pour conséquence d’altérer la croissance des follicules ovariens, de perturber la production d’ovules et faire augmenter le volume des ovaires. La jeune maman ne s’attendait donc pas à tomber enceinte. « Je n’ai même pas découvert que j’étais enceinte d’elle avant probablement huit semaines » a déclaré April.


Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire