En train de lire
Il coupe le cordon ombilical avec ses dents après que sa femme ait accouché dans la voiture !

Il coupe le cordon ombilical avec ses dents après que sa femme ait accouché dans la voiture !

Savez-vous comment couper le cordon ombilical ? Pour Thomas Veyre, cela peut se faire… avec les dents ! Eh oui, alors que sa femme, était en train de mettre au monde leur petit garçon dans la voiture, c’est ainsi qu’il a séparé le bébé de sa maman, a-t-il raconté au site français France Bleu.

La nuit du 13 au 14 août 2016 a changé la vie d’un couple : Thomas et sa femme Virginie Veyre. Alors que la future maman ressentait les premières contractions, le futur papa décide d’emmener sa femme en direction de la maternité. Mais pour le couple, qui habite à Mons la Trivalle dans l’Hérault, il faut aller à l’hôpital de Béziers, qui se trouve à plus de cinquante kilomètres. Le voyage se fait long, et les contractions sont de plus en plus douloureuses pour la future maman. Thomas Veyre se rend à l’évidence : il n’arrivera pas à temps à la maternité.

Il s’improvise sage-femme pour aider sa femme à mettre au monde son petit garçon

Le futur papa se gare sur le côté, entre Faugères et Béziers et décide d’aider à sa femme à accoucher dans la voiture. Leur petit Kenzo arrive très vite et semble en bonne santé. Mais une question vient alors à leur esprit : que faire du cordon ombilical ? Interviewé par le site France Bleu, Thomas Veyre a alors raconté : « On était dans un état de stress, de panique totale ! Elle se tordait de douleur, elle avait hyper mal, c’est déjà paniquant. Moi, je ne suis pas médecin du tout, je suis pizzaïolo ! » Le papa a confié qu’il n’avait rien dans la voiture pour couper le cordon ombilical, c’est donc tout naturellement qu’il l’a fait… avec ses dents. Fort heureusement, couper le cordon ombilical n’est ni douloureux pour la mère ni pour le bébé.

Les secours sont arrivés très vite. D’après les informations du site français, les secouristes ont félicité le papa, lui disant qu’il avait « assuré comme un chef ». Toutefois, ce n’est pas une méthode à reproduire, Thomas Veyre a eu énormément de chance. En effet, pour couper le cordon ombilical, il faut tout d’abord arrêter la circulation du sang à l’intérieur en plaçant deux pinces (une du côté de la mère et l’autre du côté du bébé) ainsi qu’une coupe entre ces pinces. Après avoir stoppé la circulation sanguine, la sage-femme vient poser un « clamp » à la place de la pince du côté du bébé. Le cordon est ensuite sectionné. Et évidemment, tout est stérilisé pour garantir un maximum d’hygiène et éviter toute maladie.


Voir Aussi

Dans la situation de Thomas Veyre, sa bouche n’était pas stérilisée ainsi que le contenu de la voiture, le bébé aurait alors pu être contaminé par des bactéries… Heureusement, tout va bien, mais ces récits d’accouchements inopinés sur le chemin de la maternité éloignée de dizaines de kilomètres posent tout de même question : on a fermé les petites maternités de proximité sous prétexte que les accouchements qui tournent mal pouvaient y rencontrer des risques et, en conséquence de quoi, on finit par faire accoucher les femmes dans les voitures

Heureusement, en général, les histoires se terminent bien.  Mais si ça tournait mal ? Une maternité, même mal équipée, ou un accouchement à domicile avec une sage-femme (tellement mal vu des autorités de santé), c’est toujours mieux que seuls sur le bord de la route. Ceci étant, chapeau au papa pizzaïolo… Mais pour le prochain, il faudra penser à lui dire que le cordon aurait pu attendre un peu que les pompiers arrivent…


Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire