Neufmois.fr » Ma Grossesse » Accoucher » J’ai des contractions, je file Ă  la maternitĂ© ou pas ?

J’ai des contractions, je file Ă  la maternitĂ© ou pas ?

Faux départ ou vrai début de travail ? Quand on accouche pour la premiÚre fois, on a le droit de paniquer à la moindre alerte. Voici les conseils de Neuf Mois pour partir (presque) zen à la maternité.

Pour dĂ©celer les signes avant-coureurs de l’accouchement…

Inutile d’ĂȘtre un expert en obstĂ©trique. D’ailleurs, nous ne sommes pas dans la science exacte et il n’y a (presque) rien de moins stĂ©rĂ©otypĂ© qu’un accouchement ! Comme tout le monde n’accouche pas pile Ă  41 semaines d’amĂ©norrhĂ©e, on peut hĂ©siter Ă  plusieurs reprises avant de donner le top dĂ©part pour la maternitĂ©, avec valise bouclĂ©e, futur papa sur les nerfs et tout le toutim. Car ce n’est pas forcĂ©ment Ă©vident de savoir si les contractions sont les bonnes ou si les pertes constatĂ©es sont rĂ©ellement LA perte des eaux. A priori, les cours de prĂ©paration Ă  la naissance apportent quelques notions pour dĂ©tecter ces signes mais un petit rappel peut ĂȘtre utile quand l’affolement du jour J met notre flegme proverbial en Ă©chec.

Comment reconnait-on les « vraies » contractions ?

Si vous sentez votre ventre se durcir au moment de la douleur en y lovant vos mains, c’est bien une contraction. Bien sĂ»r, ce signe annonce classiquement le dĂ©but de l’accouchement
. Pourtant, les « faux travail » engorgent les urgences des maternitĂ©s. En effet, si les contractions, en fin de grossesse et Ă©videmment les deux ou trois jours derniers jours avant la naissance, ne sont pas rares, toutes ne sont pas synonymes d’accouchement imminent. Certaines maternitĂ©s – rares – peuvent dĂ©cider de vous garder « pour vous dĂ©clencher » puique, aprĂšs tout, vous ĂȘtes Ă  terme. Mais l’immense majoritĂ© prĂ©fĂšrera vous renvoyer dans vos pĂ©nates car un dĂ©clenchement, ce n’est pas banal : en contrariant le rythme de la nature, on peut provoquer des complications et finir par une cĂ©sarienne alors que l’accouchement au bon terme aurait pu se dĂ©rouler zen. Inutile donc d’insister pour que, allez, zou, on en finisse, hein
 MĂȘme si, on vous comprend, le look cachalot de fin de grossesse ça pĂšse autant sur le moral que le bidon ou les gambettes transformĂ©es en piliers de soutien de pont autoroutier. Patience, ce n’est que l’affaire de quelques jours voire mĂȘme quelques heures. En attendant, vous pouvez surveiller l’évolution de la situation avec ces quelques trucs.

Quel test faire en cas de contractions ?

En cas de contractions espacĂ©es, irrĂ©guliĂšres, prenez un antispasmodique (en suppositoire ou en comprimĂ© Ă  faire fondre sous la langue) : si les contractions s’arrĂȘtent, c’est le signe d’un faux travail. En revanche, si les contractions se font plus rĂ©guliĂšres, se rapprochent et s’intensifient, il y a de fortes chances que le travail soit en phase de dĂ©marrage.

Des contractions toutes les 5 Ă  10 minutes ?

En gĂ©nĂ©ral, on estime que l’accouchement est bien enclenchĂ© si les contractions reviennent toutes les 5 Ă  10 minutes et durent 40 secondes depuis environ deux heures. Mais, s’il s’agit d’un premier bĂ©bĂ©, une demi-journĂ©e peut souvent s’écouler entre les premiĂšres contractions utĂ©rines et la dilatation complĂšte. Si vous n’avez pas perdu les eaux, vous pouvez tranquillement prendre un bain relaxant et attendre deux heures pour vous rendre Ă  la maternitĂ©. En revanche, si vous avez dĂ©jĂ  eu un enfant, que vous attendez des jumeaux ou qu’une prĂ©somption de prĂ©sentation en siĂšge s’est confirmĂ©e au dernier examen, n’attendez pas trop ! Filez
 !

À lire absolument

Laisser un commentaire