Bien faire dormir bébé, un moyen efficace pour lutter contre l’obésité infantile

Les chercheurs du  Penn State College of Medicine aux Etats-Unis ont établi un lien entre la qualité et la durée du sommeil d’un nourrisson de moins de 1 an et une prise de poids excessive dans les années qui suivent.  Ils ont suivi plus de 250 mamans et enfants pendant des mois. En imposant le rythme de sommeil idéal à la famille, ils se sont rendu compte que ces enfants dormaient mieux, et avaient moins de risques de devenir obèses en grandissant.

Coucher tôt bébé pour allonger son temps de sommeil

On pense toutes que si on laisse bébé éveillé plus longtemps le soir, il dormira plus longtemps le matin. Plus tard il est couché, plus tard il se lèvera. Bon, déjà, ce n’est pas toujours concluant et surtout ce n’est pas bon pour lui. L’un des chercheurs de l’étude, affirme même que c’est l’inverse, « pour que bébé dorme bien et longtemps il faut le coucher le plus tôt possible ».  Le deuxième conseil donné par Jennifer Savage est de laisser bébé pleurer quand il se réveille la nuit. Il apprendra ainsi, plus tôt à se rendormir quand il se réveille. Difficile à faire quand il est tout petit et qu’on l’entend pleurer ? On ne veut pas que notre bout de chou soit triste, pourtant c’est une étape essentielle.

Le lien entre le sommeil et l’obésité

Il est souvent démontré que le sommeil a un impact sur la prise de poids. Mais on en parle surtout pour les adultes ou les enfants un peu plus vieux. Pourtant, le rythme de sommeil de votre nourrisson peut déjà avoir une incidence sur sa future prise de poids. Plus bébé dort, moins il aura d’occasion de manger. Simple comme conclusion ? C’est pourtant vrai ! Les parents ne sont pas tentés de donner un peu plus à manger à bébé pour le calmer. Et en plus, bébé a faim moins souvent.

Attention, peut-être que votre bébé n’est qu’un petit dormeur comme vous ou votre conjoint et qu’il n’a pas besoin d’autant d’heures de sommeil, qu’un enfant du même âge. Pas de panique, il faut juste surveiller l’alimentation de bébé, même quand il est tout petit. Et s’il commence à prendre du poids de façon excessive, contacter son pédiatre pour gérer en douceur le problème.


Cependant, il peut exister d’autres facteurs que l’insuffisance de sommeil qui expliquent l’obésité infantile : l’hérédité par exemple, quand l’un des parents est lui-même en surpoids, son enfant a plus de risques de l’être. Et ça n’est pas toujours une question d’alimentation inadaptée, hélas, mais de prédisposition génétique.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire