Un bébé meurt dans une micro-crèche à Lens, la mort subite du nourrisson est évoquée

Jeudi 1er septembre, alors que de nombreux petits Français ont repris la route de l’école, un bébé âgé de 7 mois, est décédé dans une micro-crèche vers 10 heures, à Lens. La mort subite du nourrisson est une piste évoquée, selon les informations de la Voix du Nord. À la micro-crèche Le Petit Home, dans la rue du Champ-de-Mars, le choc est plus que présent. Aussitôt l’alerte lancée, les pompiers et médecins du SMUR de Lens sont intervenus le plus vite possible mais ils n’ont pu que constater le décès de la petite fille.

Une autopsie sera pratiquée

Si la mort subite du nourrisson est l’une des pistes évoquées, elle n’a pas encore été confirmée par les autorités. Les policiers de l’identité judiciaire se sont également rendus sur place, pour confier cette enquête à la brigade des mineurs. Contacté par la Voix du Nord, le parquet de Béthune a déclaré qu’une autopsie devrait avoir lieu ce vendredi 2 septembre ou en début de semaine prochaine sur la petite fille, afin de connaître réellement les causes de ce décès et « pour que les parents puissent avoir des réponses légitimes », a déclaré Jean-Pierre Roy, procureur adjoint du parquet de Béthune. Ce dernier a également ajouté : « On s’orienterait vers un problème d’ordre médical. À priori, il n’y aurait pas eu d’intervention d’un tiers [dans le décès] ». En ce qui concerne le reste des enfants présents dans la micro-crèche, jeudi 1er septembre, ils ont été placés dans une autre micro-crèche de la même ville, et leurs parents ont été appelés pour venir les chercher. Quant aux employés, ils étaient si choqués après cette tragédie, qu’une cellule d’aide psychologique a été mise en place dans l’après-midi même.

Quels sont les bons gestes à adopter pour prévenir la mort subite du nourrisson ?

Le syndrome de mort subite du nourrisson (MSN) est, comme son nom l’indique, la mort inattendue et soudaine dans son sommeil d’un bébé qui semble être en bonne santé. Cette dernière peut survenir durant la première année d’un tout-petit.

Malheureusement, rien ne peut prévoir le décès d’un nourrisson en cas de mort subite. Toutefois, il est possible d’adopter les bons gestes afin de prévenir ce syndrome, notamment au moment de coucher bébé. En effet, jusqu’à l’âge d’un an, la seule position dans laquelle bébé peut dormir en toute sécurité, et ainsi bien respirer, est de le mettre sur le dos. Il faut également veiller à ce que la température de la chambre de bébé soit comprise entre 18 et 20 degrés. Pensez aussi à bien aérer la pièce quand il n’est pas dedans. On peut également lui apprendre à jouer sur le ventre, ce qui permettra ainsi à bébé de lui muscler le cou ainsi que les bras, il saura qu’il peut alors s’appuyer sur ces derniers. On ne secoue évidemment jamais bébé, le syndrome du bébé secoué peut également engendrer un décès… Et si on voit qu’il vomit ou régurgite trop, s’il a du mal à respirer, s’il a de la fièvre, on se rend tout de suite à l’hôpital.


A noter que depuis une quinzaine d’années, la consigne de faire dormir bébé sur le dos a permis de faire chuter le nombre de décès de nourrissons de 75%

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire