Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop Grossesse

Comment un assistant vocal a-t-il pu sauver la vie d’un bébé ?

Ce n’est pas tous les jours qu’un smartphone peut sauver la vie de notre bébé. Et pourtant, c’est grâce à l’assistant vocal présent dans son téléphone portable que Stacey Gleeson a pu alerter les secours…

Alors qu’elle se trouvait chez elle, à Cairns en Australie, Stacey Gleeson s’est rendu compte grâce à son écoute-bébé à fonction vidéo que sa fille Giana, âgée de 1 an et atteinte d’une bronchiolite, ne respirait plus. À savoir : la bronchiolite est une maladie virale très contagieuse qui infecte les petites bronches des bébés.

Très vite, c’est la panique. La jeune maman court vers la chambre de sa fille avec son téléphone en main pour appeler les urgences. Mais dans la panique, elle a un geste malheureux : « Je l’ai fait tomber en allumant la lumière », a-t-elle déclaré à la chaîne de télévision BBC, le 7 juin dernier.

Le miracle de la technologie

À l’ère 2.0 dans laquelle nous vivons, il n’y a que très peu de choses qu’on ne peut pas faire grâce à un smartphone. Et si la technologie nous dépasse par moments, elle peut être de grande utilité, surtout pour un instant comme celui-là. Quand Stacey Gleeson s’est rendu compte que son téléphone était totalement hors d’accès, elle a eu le bon réflexe d’utiliser l’assistant vocal pour appeler les urgences, pendant qu’elle pratiquait un massage cardiaque sur sa fille. La fonction de son smartphone a bien fait son travail, et les secours sont arrivés rapidement.

fonction-assistant-vocal-sauve-vie-bébé-twitter


Des remerciements s’imposaient

Grâce à cette rapide prise en charge, et quelques jours passés à l’hôpital sous surveillance médicale, Giana est maintenant hors de danger et va beaucoup mieux. Au plus grand bonheur de sa maman. Pour elle, c’est l’assistant vocal le véritable sauveur et Stacey Gleeson a, à présent, une tout autre vision de cette fonction. Elle a d’ailleurs confié à la BBC qu’elle trouvait « que c’était une fonction amusante. » Mais depuis cette histoire, « elle est activée en permanence et je ne la désactiverai en aucun cas. »

L’Australienne a même contacté la marque de son smartphone pour leur raconter l’histoire et les remercier d’avoir mis cette fonction. Qui aurait pensé qu’un sauveur pouvait prendre l’apparence d’une application dans un smartphone ?

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire