Bronchiolite, grippe, gastro-entérite : le point sur les épidémies de l’hiver

Ca y est le froid s’est installé et les virus aussi ! Nez qui coule, fièvre, courbatures, mal au ventre… difficile d’y échapper. Où en sont les épidémies et que doit on faire pour éviter au maximum ces virus ? On fait le point avec les données hebdomadaires de Santé Publique France.

La grippe : attention à l’épidémie !

Si l’ensemble du territoire est toujours en zone épidémique, il semble que l’activité grippale diminue légèrement. Néanmoins, la grippe, depuis le début de l’année a frappé fort. Plusieurs types de virus de la grippe circulent alors attention ! Enceinte, protégez-vous au maximum surtout si vous n’êtes pas vaccinée. Lavez-vous les mains très régulièrement, aérez votre logement au moins 10 minutes par jour (de préférence le soir ou le matin très tôt pour minimiser l’impact de la pollution) et limitez vos contacts avec les personnes malades. Mêmes consignes pour bébé, lavez-vous les mains soigneusement avant de le prendre dans vos bras, si vous êtes malade, passez le relais à votre conjoint.

Bronchiolite : épidémie en Guadeloupe, Martinique et à Saint Barthélemy

En ce qui concerne la bronchiolite, il semble que le gros de l’épidémie soit passé sur le territoire. En métropole, seule la région PACA est encore en seuil épidémique. Dans les DOM par contre l’épidémie sévit encore en Guadeloupe, Martinique et à Saint Barthélemy. Attention donc car le virus se transmet facilement et peut rester sur les jouets ou les doudous. Pour diminuer le risque de bronchiolite, il faut donc veiller à bien se laver les mains et en évitant l’hiver d’emmener bébé dans des endroits confinés et surchauffés, en aérant régulièrement sa chambre et en lavant ses jouets.


Gastro-entérite : une partie de la France encore fortement touchée

Actuellement, ce sont surtout les régions Normandie, Bretagne, Hauts de France et Auvergne-Rhône-Alpes qui sont particulièrement impactés. Ailleurs, l’épidémie est plus faible ou diminue. Pour éviter au maximum d’être touché(e), il faut avant tout se laver les mains très régulièrement et avoir une hygiène rigoureuse quand on prépare les repas. Si malheureusement on a été contaminée, il faut alors éviter la déshydratation. Enceinte on boit par petites gorgées très régulièrement beaucoup de liquide et on suit des règles diététiques simples (comme consommer du riz ou des carottes bien cuites). On hésite pas à consulter dès que la fièvre monte. Bébé doit aussi éviter au maximum la déshydratation : on peut ainsi utiliser des solutés de réhydratation orale. Dans tous les cas, on consulte rapidement.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire