Après sa greffe d’utérus, elle souhaite redonner de l’espoir à toutes les femmes qui souhaitent avoir un bébé

Malin Stenberg, suédoise, avait seulement 15 ans lorsqu’elle a appris qu’elle était née sans utérus. Par conséquent, elle apprenait, par la même occasion, qu’elle ne pourrait jamais porter d’enfant. Et pourtant, grâce à une greffe de l’utérus, elle a pu mettre au monde son petit Vincent, âgé de 20 mois à présent.

En octobre 2014, Malin Stenberg recevait une greffe d’utérus. Il ne s’agissait pas du premier essai, mais c’était bien la première fois qu’un bébé venait au monde des suites d’une greffe. À présent âgée de 38 ans, la Suédoise a souhaité raconter son histoire, afin de donner de l’espoir à toutes les femmes qui sont dans la même situation.

Elle est « totalement heureuse » depuis la naissance de son fils

Après avoir appris qu’elle ne pouvait pas avoir d’enfant (ndlr, elle souffrait du syndrome MRKH, une maladie génétique rare), Malin Stenberg s’est alors consacrée corps et âme à son travail de courtier dans l’industrie de l’aviation. Mais tout a changé lorsqu’elle a rencontré Claes Nilsson. L’envie d’avoir un bébé est soudainement réapparue et le couple a alors décidé de tout faire pour fonder une famille. Le couple s’est alors tourné vers l’adoption mais il a aussi songé à avoir recours à une mère porteuse avant de rejoindre, finalement, le projet de greffe d’utérus de l’Université de Göteborg.

Malin Stenberg a reçu l’utérus d’une amie de la famille, Ewa Rosen, âgée, à ce moment-là, de 61 ans. La greffe de l’utérus a été un succès et, après un traitement par fécondation in vitro, la Suédoise attendait un bébé ! Le petit bout est venu au monde deux mois avant le terme mais se porte comme un charme à présent. Interviewée par le DailyMail, la maman a alors raconté : « Quand je l’ai tenu pour la première fois, c’était tout simplement incroyable. J’ai senti immédiatement que c’était mon bébé. C’était naturel. Nous sommes vraiment une famille à présent. » Ewa Rosen a alors été désignée comme la marraine du petit Vincent.

Voir Aussi

Depuis la naissance de Vincent, quatre autres enfants sont venus au monde (trois garçons et une fille) par une greffe d’utérus. De nombreux programmes ont été lancés afin de permettre aux femmes dans le même cas que Malin Stenberg de pouvoir devenir maman. Depuis la naissance de son fils, cette dernière affirme être « totalement heureuse », même si Vincent ne pourra pas avoir de petit frère ou de petite sœur. En effet, l’utérus implanté a ensuite été retiré. Une seconde grossesse était bien trop dangereuse pour elle ainsi que pour l’éventuel bébé dans son ventre. Mais cela n’enlève en rien le bonheur de cette petite famille.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire