Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus grossesse » Pourquoi les AmĂ©ricaines sont-elles tentĂ©es de fumer du cannabis pendant leur grossesse ?

Pourquoi les Américaines sont-elles tentées de fumer du cannabis pendant leur grossesse ?

Pregnant woman with sign No marijuana on her belly

PubliĂ©e dans le Journal de l’American Medical Association, une nouvelle Ă©tude montre que les AmĂ©ricaines consomment de plus en plus de cannabis pendant la grossesse, pour traiter les nausĂ©es notamment. Bien que les chiffres rĂ©els soient relativement faibles, cette tendance Ă  la hausse soulĂšve des inquiĂ©tudes en raison des nombreux risques liĂ©s Ă  la consommation de cette drogue pendant la grossesse. La consommation de cannabis Ă  usage mĂ©dical est actuellement lĂ©gale dans 29 Ă©tats.

Pourquoi consommer du cannabis est mauvais pour bébé

Outre-Atlantique en 2014, prĂšs de 4 % des femmes enceintes ont dĂ©clarĂ© avoir rĂ©cemment utilisĂ© de la marijuana, contre 2,4 % en 2002, selon une analyse des sondages annuels sur la consommation de drogues. Nora Volkow, directrice de l’Institut national de l’abus des drogues aux Etats-Unis, a dĂ©clarĂ© que ces rĂ©sultats sont prĂ©occupants et recommande aux prescripteurs d’Ă©viter Ă  tout prix de recommander le mĂ©dicament Ă  base de cannabis pour les femmes enceintes.

Nora Volkow indique que les lois n’interdisent pas l’utilisation du cannabis pendant la grossesse et n’incluent pas d’avertissements sur les Ă©ventuels dommages au fƓtus. Pourtant, les dangers sont bien rĂ©els, car en plus du faible poids Ă  la naissance, les nouveau-nĂ©s peuvent faire face Ă  des risques accrus d’anĂ©mie et d’autres soucis graves qui nĂ©cessitent des soins intensifs. Des problĂšmes de mĂ©moire et d’attention ont Ă©galement Ă©tĂ© remarquĂ©s chez les enfants plus ĂągĂ©s, a notĂ© Nora Volkow. En effet, le THC prĂ©sent dans le cannabis passe par le cerveau et empĂȘche son dĂ©veloppement. Il pourrait interfĂ©rer avec la formation des cellules nerveuses et des circuits dans le cerveau pendant le dĂ©veloppement fƓtal. Le CollĂšge amĂ©ricain des obstĂ©triciens et gynĂ©cologues dĂ©courage la consommation de marijuana pour les femmes enceintes ou allaitantes. « Les mĂ©decins devraient prĂ©venir les femmes enceintes et les femmes envisageant la grossesse au sujet de la consommation prĂ©natale de marijuana », ont prĂ©cisĂ© les chercheurs du Columbia University Medical Center.

Les méthodes qui marchent pour réduire les nausées de la grossesse

Pendant la grossesse, le gingembre est le premier alliĂ© contre la nausĂ©e. Frais ou en tisane, les choix qui s’offrent Ă  vous sont multiples si vous souffrez de ces petits dĂ©sagrĂ©ments de la grossesse. Si vous n’apprĂ©ciez pas particuliĂšrement le goĂ»t, il existe aussi un complĂ©ment alimentaire à base de rhizome de gingembre bio trĂšs efficace, que vous trouvez en pharmacie et parapharmacie. Vous pouvez aussi opter pour l’homĂ©opathie ou pour la phytothĂ©rapie, mais attention, pas d’automĂ©dication, demandez conseil au pharmacien, Ă  la sage-femme ou au gynĂ©cologue avant de commencer un traitement. Autre solution, l’acupuncture, qui donne de bons rĂ©sultats. Renseignez-vous Ă  la maternitĂ© pour trouver les coordonnĂ©es d’une sage-femme pratiquant l’acupuncture. Au quotidien, manger des biscuits salĂ©s ou des fruits secs au rĂ©veil peut aussi ĂȘtre aussi une solution, car un estomac vide favorise les nausĂ©es. Et courage, dans la plupart des cas, les nausĂ©es matinales ne durent pas pendant toute la grossesse.

 

 

À lire absolument

Laisser un commentaire