Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus fertilitĂ© » La consommation de cannabis pourrait altĂ©rer le profil gĂ©nĂ©tique des spermatozoĂŻdes

La consommation de cannabis pourrait altérer le profil génétique des spermatozoïdes

On le sait, la consommation de tabac ou d’alcool ne fait pas bon mĂ©nage avec la fertilitĂ©. La consommation de cannabis peut Ă©galement jouer sur la fertilitĂ©. Des chercheurs amĂ©ricains de l’universitĂ© de Duke ont mis en Ă©vidence l’impact de la consommation de cannabis sur la qualitĂ© du sperme.

Le cannabis a un impact sur le profil génétique du sperme

Le profil gĂ©nĂ©tique du sperme semble ĂȘtre modifiĂ© par la consommation de cannabis, c’est ce que rĂ©vĂšle cette nouvelle Ă©tude sur la fertilitĂ© masculine. Le cannabis contient une molĂ©cule particuliĂšre, le tĂ©trahydrocannabinol ou THC, qui reprĂ©sente le principe actif du cannabis. Des expĂ©riences menĂ©es sur l’animal puis sur l’homme ont permis d’étudier les effets du THC sur le profil gĂ©nĂ©tique des spermatozoĂŻdes. Chez les fumeurs rĂ©guliers (consommation de cannabis au moins une fois par semaine pendant les 6 derniers mois), le THC semble altĂ©rer les mĂ©canismes de mĂ©thylation de l’ADN, qui sont indispensables au bon fonctionnement cellulaire. Les gĂšnes rĂ©gulant la croissance sont particuliĂšrement touchĂ©s. Le THC modifierait non pas les gĂšnes eux-mĂȘmes, mais la façon dont les gĂšnes fonctionnent, ce que l’on appelle l’épigĂ©nĂ©tisme.

Les auteurs de l’étude cherchent maintenant Ă  connaĂźtre l’impact rĂ©el de la consommation de cannabis sur la fertilitĂ©, Ă  Ă©tudier les effets du THC sur le dĂ©veloppement embryonnaire, si ces effets observĂ©s sont transmissibles Ă  la gĂ©nĂ©ration suivante et si ces effets sont rĂ©versibles. L’étude doit aussi ĂȘtre prise avec prĂ©caution, car d’une part, les conclusions ont Ă©tĂ© faites Ă  partir d’un petit groupe d’hommes (24 hommes) et d’autre part, de nombreux paramĂštres susceptibles d’impacter la fertilitĂ© (comme la consommation d’alcool ou l’exposition aux perturbateurs endocriniens par exemple) n’ont pas Ă©tĂ© pris en compte pendant l’étude.

Précautions à prendre en matiÚre de fertilité

Les auteurs de l’étude prĂ©conisent un arrĂȘt de la consommation de cannabis au moins 6 mois avant de concevoir un enfant. La consommation de tabac ou d’alcool doit Ă©galement ĂȘtre revue Ă  la baisse pour mettre toutes les chances de son cĂŽtĂ©. Enfin, il faut faire attention Ă  la prise de certains mĂ©dicaments qui peuvent toucher la fertilitĂ©.

À lire absolument