Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop Grossesse

Faut-il faire attention aux canards de bain pour bébé ?

Des chercheurs Suisses viennent de prouver que nos petits canards jaunes ne sont pas si propres que cela et pourraient contenir des bactéries pathogènes.

Un jouet inoffensif ? Pas vraiment

Selon une étude réalisée par trois instituts et publiée dans le Nature Research Journal, les canards de bain et autres jeux qui peuvent faire gicler de l’eau et qui sont souvent utilisés dans le bain, finissent par contenir des bactéries. Et celles-ci pourraient être dangereuses pour bébé. En comptant les bactéries présentent à l’extérieur comme à l’intérieur des jouets, il y aurait entre 5 et 75 millions de cellules sur chaque centimètre carré. Mais ce n’est pas tout, dans 4 cas sur 5 les cellules sont potentiellement pathogènes. On y retrouve des légionelles ou encore des pseudomonas aeruginosa qui peuvent transmettre des maladies nosocomiales. Les chercheurs de l’Eawag et de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Zurich ainsi que ceux de l’Université de l’Illinois ne se sont pas arrêtés là. Ils ont voulu savoir d’où proviennent ces bactéries. Et il s’avère que les matières avec lesquelles on fabrique les petits canards sont souvent à base de polymère de basse qualité qui libère du carbone organique. En contact avec les saletés du corps de bébé, de l’eau et des produits de soin, le carbone organique favorise le développement des bactéries.

Du positif comme du négatif pour nos canards de bain

En attendant tout n’est pas mauvais comme l’explique le chercheur Frederik Hammes « Cela peut renforcer leurs défenses immunitaires de bébé. A ce moment-là, c’est plutôt positif. Mais cela peut également provoquer des irritations des yeux et des oreilles ou des infections gastro-intestinales plus problématiques ». Pour éviter cela il faudrait donc nettoyer le petit canard en profondeur, en changer souvent ou bien tout simplement boucher le trou afin que bébé ne s’asperge plus avec.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire