5 fausses vérités sur l’homéopathie pour bébé

Les a priori ont la vie dure concernant l’homéopathie quand il s’agit de se soigner, ou encore de soigner son tout-petit ! Pourtant, cette méthode thérapeutique peut vous rendre bien des services pour bébé et ne soulage pas que le bleu au genou. Voici 5 idées reçues qui vous en convaincront peut-être !

 

L’homéopathie n’est pas adaptée pour les tout-petits.

FAUX. Archi faux ! Au contraire l’homéopathie est super bien pour les bouts de choux, à qui, avant deux ans, les médecins ne peuvent pas prescrire grand-chose.  » Il n’existe aucun médicament allopathique pour traiter la toux chez les moins de 2 ans par exemple », indique Florence Guilgot, généraliste homéopathe. Pour la bronchiolite, normalement le seul traitement est la kiné respiratoire. «  Or, si on y adjoint un traitement homéopathique on raccourcit de beaucoup la durée du traitement. Et si elle est prise tôt, on peut même traiter la bronchiolite exclusivement à l’homéopathie ». Quand on sait la violence du traitement par kinésithérapie (il arrive même, rarement mais tout de même, que des tout-petits aient des côtes cassées !), on n’a qu’une envie : passer en mode granules ! Qui plus est, pas de risque de surdosage ni d’effet secondaire. Et les enfants prendront plus facilement ces petites granules au goût sucré (faciles à diluer dans un biberon d’eau) que d’autres médicaments à la texture et au goût parfois étrange !

 

L’homéopathie ne traite que les petits bobos.

FAUX. Bien sûr, tout le monde connait les granules à l’arnica pour soigner les bleus et bosses de nos têtes blondes ou les poussées dentaires, mais l’homéopathie ne se résume pas à cela. Elle traite aisément la fièvre, la toux (bronchiolite), le rhume, les diarrhées dentaires, les coliques du nourrisson, les troubles du sommeil ou du comportement (si votre bébé est grognon, qu’il demande à être bercé sans cesse…), mais aussi l’eczéma, les otites ou encore les angines. Qui plus est, homéopathie et allopathie sont complémentaires. L’homéopathie est souvent utilisée pour accompagner un traitement allopathique et en renforcer l’efficacité afin d’obtenir une guérison plus rapide ou de supprimer le caractère récidivant d’une pathologie.

 

Ce n’est que des plantes et du sucre, l’automédication est donc sans danger.

FAUX. L’homéopathie, ce n’est pas que des plantes. Il s’agit de dilution de plantes ET de minéraux. Et s’il s’agit de dilutions infinitésimales, toute l’efficacité du produit en est préservée. « Il faut donc faire attention à ne pas faire pire que mieux, souligne le Dr Florence Guilgot. Par exemple l’homéopathie marche très bien en sevrage d’allaitement. On prescrit du Ricinus 30 CH qui est une haute dilution. Mais si vous prenez du Ricinus en basse dilution, cela aura l’effet inverse ! » Cela dit, les mamans qui connaissent bien l’homéopathie sauront gérer une fièvre nocturne en donnant de la Belladonna (s’il s’agit d’une fièvre forte et brutale où l’enfant est rouge chaud et sec) ou de l’Aconitum (s’il s’agit d’une fièvre oscillante 38-39° où l’enfant est rouge, chaud et transpirant) qu’elles ont dans leur armoire à pharmacie. De même, elles sauront enrayer un début de rhume en deux jours à coup d’Allium Cepa. « Mais mieux vaut s’en tenir à la fièvre et au rhume. Pour les coliques par exemple il est préférable de consulter afin de vérifier s’il n’y a pas un problème sous-jacent », conseille le médecin.

 


Moins efficace que l’allopathie, l’homéopathie met du temps à agir.

FAUX. Tout d’abord, l’homéopathie n’est pas moins efficace que l’allopathie. Elle peut être complémentaire mais aussi se suffire à elle-même dans bien des cas. « Traiter l’eczéma par l’homéopathie seule, par exemple, évite d’utiliser de la cortisone », souligne le Dr Florence Guilgot. Quant à sa rapidité d’action, tout dépend de ce que vous traitez. L’homéopathie peut soigner des maladies aigües du type otite, angine, fièvre, bronchiolite, pour lesquelles le traitement agira tout de suite. D’ailleurs si les symptômes persistent ou s’intensifient, consultez à nouveau dans les 24h pour un bébé de moins de 1 an. Mais l’homéopathie traite aussi les maladies chroniques récidivantes comme l’eczéma, les coliques du nourrisson ou encore les troubles du sommeil. Et là, il s’agit de traitements dits de fond ou de terrain qui se font sur le long terme. Comptez 2 ou 3 mois de traitement, potentiellement renouvelable.

 

L’homéopathie n’est pas remboursée.

FAUX. Les consultations auprès d’un homéopathe sont remboursées par l’Assurance maladie, simplement le taux de remboursement varie selon la catégorie du médecin, s’il s’agit d’un généraliste ou d’un spécialiste (ORL, dermato…). La grande majorité des doses et tubes granules sont également remboursées (même si certaines souches ne le sont pas) à condition toutefois d’avoir été prescrits. Qui plus est, l’homéopathie coûte moins cher que l’allopathie !

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire