Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » SantĂ© du nourrisson » BĂ©bĂ© a de la fiĂšvre : que faire docteur ?

Bébé a de la fiÚvre : que faire docteur ?

BrĂ»lant, les yeux brillants, sans Ă©nergie, lui pourtant si vivant et jovial d’habitude, bĂ©bĂ© n’est pas bien… Il refuse de manger, se plaint, ses petites joues sont toutes rouges ? BĂ©bĂ© a de la fiĂšvre. Mais quelles solutions pour le soulager ? Comment rĂ©agir face Ă  cette situation ? Voici nos conseils pour combattre cette fiĂšvre qui est venue perturber votre loulou…

 

Quand parle-t-on de fiÚvre ?

La fiĂšvre est un symptĂŽme qui ne dĂ©montre pas la gravitĂ© de la maladie dont souffre bĂ©bĂ©. Une maladie grave peut trĂšs bien n’ĂȘtre accompagnĂ©e que d’une fiĂšvre modĂ©rĂ©e. NĂ©anmoins, si la tempĂ©rature de bĂ©bĂ© (prise par voie rectale*) se maintient Ă  plus de 38 °C deux jours durant, ou dĂ©passe 38,5 °C, il faut consulter le mĂ©decin. Avant ce dĂ©lai, ne cĂ©dez pas Ă  la panique. Exception faite pour un nourrisson de moins de 3 mois : si sa tempĂ©rature atteint 38°C, n’attendez pas et consultez le pĂ©diatre ou le mĂ©decin gĂ©nĂ©raliste le jour mĂȘme (mais sans paniquer, ça ne rĂšglera rien !). De mĂȘme, la pĂąleur soudaine, les plaintes, la fĂ©brilitĂ© excessive sont des raisons de consulter rapidement un mĂ©decin, quel que soit l’ñge de l’enfant.

Comment faire baisser la fiÚvre de bébé ?

La premiĂšre prĂ©caution consiste Ă  dĂ©couvrir un peu bĂ©bĂ©, quitte Ă  le laisser en body. Il faut Ă©galement lui proposer Ă  boire tous les quarts d’heure. Si vous allaitez, mettez-le au sein rĂ©guliĂšrement. VĂ©rifiez aussi que la piĂšce oĂč il se trouve ne soit pas surchauffĂ©e (l’idĂ©al Ă©tant 18°C). Les mĂ©dicaments allopathiques sont Ă  proscrire en automĂ©dication et sont de plus en plus rarement prescrits tant que la tempĂ©rature de bĂ©bĂ© reste peu Ă©levĂ©e. En effet, laisser la fiĂšvre refluer d’elle-mĂȘme permet au systĂšme immunitaire de synthĂ©tiser les anticorps. Mais quand la tempĂ©rature de bĂ©bĂ© persiste Ă  grimper dans les tours, l’homĂ©opathie peut ĂȘtre une rĂ©ponse aussi efficace que rapide : la prise rĂ©pĂ©tĂ©e de granules toutes les demi-heures donne des rĂ©sultats spectaculaires. Mais seul votre mĂ©decin ou votre pharmacien est apte Ă  vous conseiller le type de granules et la dilution ad hoc. Parfois, le mĂ©decin prescrira plutĂŽt du paracĂ©tamol pĂ©diatrique, mais la dose est toujours Ă  adapter au poids de l’enfant, d’oĂč la nĂ©cessitĂ© de ne jamais recourir Ă  l’automĂ©dication car les consĂ©quences d’un surdosage peuvent ĂȘtre graves.

La fiÚvre, une réponse immunitaire aux infections ?

Eh oui ! La fiĂšvre sĂ©crĂšte des anticorps qui vont neutraliser certaines maladies. Elle permet ainsi de lutter contre certains virus… Mais la fiĂšvre peut aussi ĂȘtre prĂ©sente dans des maladies inflammatoires cependant rares chez les enfants. A savoir, chez un bĂ©bĂ© de moins de 3 mois et parfois chez l’enfant plus grand, la fiĂšvre (Ă©levĂ©e) peut s’accompagner de convulsions, heureusement trĂšs passagĂšres (moins de deux minutes). Pas de panique, mettez bĂ©bĂ© Ă  l’aise (pas de vĂȘtements serrĂ©s, rien dans la bouche…) et, une fois bĂ©bĂ© apaisĂ©, appelez le mĂ©decin. Si la crise convulsive dure plus de cinq minutes (soufflez, c’est trĂšs, trĂšs rare !!!), appelez le SAMU ou filez aux urgences si l’hĂŽpital est proche de votre domicile.

*Le thermomĂštre voie rectale est le plus prĂ©cis et donc Ă  privilĂ©gier ; le thermomĂštre auriculaire nĂ©cessite un certain apprentissage pour l’utiliser correctement ; le frontal n’est pas suffisamment fiable pour un bĂ©bĂ©.

À lire absolument