Comment masser son bébé comme une pro ?

comment masser bébé comme un pro-neuf mois

Nombreux sont les parents qui désirent masser leurs bébés, malheureusement nous faisons souvent marche arrière de peur de « mal faire » ! Et pourtant les massages ont de réels bienfaits sur les bébés et… les parents ! Isabelle Gambet-Drago, kinésithérapeute, spécialisée en pédiatrie et auteur de 100 massages et activités de relaxation avec mon bébé nous éclaire sur ce sujet tiré de ses 30 années d’expérience en massage !

Quels sont les bienfaits du massage sur bébé ?

Le premier bienfait du massage c’est avant tout la rencontre, le contact corporel tant pour l’enfant que pour le parent ! La maman l’a porté pendant 9 mois dans son ventre et il y a quelque chose qui continue avec ce toucher qui est assez extraordinaire. Il y a vraiment une rencontre profonde entre les deux. Quelque chose qui ne se passe pas ailleurs que dans la corporalité. Je rencontre des papas dans les maternités qui touchent leur enfant à trois jours de vie et qui disent « C’est incroyable j’ai l’impression de le rencontrer pour la première fois », c’est quelque chose de très puissant. Après, pour l’enfant, ça a des bienfaits de détente, de meilleur appétit, de meilleur sommeil. Cela lui permet également de bien connaître son corps, d’être plus calme.

Vous distinguez deux types de massages à faire sur bébé, pouvez-vous nous expliquer pourquoi ?

Il y a le massage instinctif, celui dans le plaisir et la relation, celui dans lequel il n’y a pas besoin de conseils. Puis il y a le massage de soin, comme celui pour régler des problèmes au niveau du ventre, des dents, des problèmes de sommeil, d’alimentation. Sur ces derniers, il faut se renseigner auprès d’un professionnel. Il faut apprendre parce que si on masse le ventre d’un bébé constipé à l’envers, par exemple, ce n’est pas terrible…

Quelle est la clé d’un massage « réussi » ?

La qualité d’un bon massage, c’est un bébé qui est détendu, et une maman ou un papa qui profite de l’instant présent. Il faut que ce soit à double sens. On pense, à tort, qu’il y a certains enfants qui n’aiment pas être massés, ce n’est pas ça, ce sont des enfants qui ont besoin que l’on vienne à eux par le toucher d’une certaine façon. À chacun de trouver la meilleure approche avec son enfant. On commence d’ailleurs le massage de manière instinctive, dès la naissance en réalité ! Quand on vous pose votre bébé sur votre ventre, vous le touchez, vous le câlinez, vous le contenez donc vous le massez de façon naturelle. Pour les massages de soin, on peut commencer dès les premiers jours de vie. A condition de s’être formée auprès d’une puéricultrice ou d’un kinésithérapeute formé au massage des nourrissons.

Y a-t-il un « bon moment » pour masser son enfant ?

Si on attend que tout le monde soit détendu on ne fera jamais de massage ! Un jour c’est le parent qui est fatigué parce qu’il a couru toute la journée, un jour c’est l’enfant parce qu’il a eu trop de stimulations dans la journée ! Ceci étant, il y a des enfants qui sont plus détendus à certains moments de la journée ! Pour certains, ce sera après le bain. D’autres avant le coucher, ça dépend des enfants et on s’adapte. Il faut juste trouver le créneau dans lequel on est bien et l’enfant également.

Combien de temps doit durer un massage sur bébé ?

Il y a une seule exigence en terme de massage, c’est qu’on ne doit pas dépasser la demi-heure avant l’adolescence. Si on dépasse ce temps, ça inverse les bienfaits du massage. C’est à dire qu’après, ils sont plus énervés, ils ont moins d’appétit, ils dorment moins bien. De même, attention : si vous faites un massage tous les jours ou tous les deux jours à votre enfant, après le bain par exemple, l’enfant prend l’habitude. C’est un rituel, comme une histoire qu’il attend, c’est un moment privilégié et il est en attente de cela. Le jour où vous ne le faites pas parce que vous sortez et qu’il y a la baby-sitter qui arrive, l’enfant peut manifester qui lui manque quelque chose.

Quels sont vos conseils pour bien réussir un massage ?

Le meilleur conseil que je donne aux parents c’est de ne pas se prendre la tête, de le faire avec leur cœur et de garder leur bon sens. C’est-à-dire que si vous sentez que l’enfant est énervé ou fatigué, on n’insiste pas. Pour rester dans la relation avec lui, il faut s’adapter à ce qu’il vit. Il existe bien entendu des livres pour apprendre à masser un bébé mais, moi, ce que je conseille aux soignants dans les maternités, c’est qu’il faut apprendre à lâcher le cerveau. Ce n’est pas avec la tête qu’on masse c’est vraiment avec les mains et le cœur. Ce qui fait que le massage n’est pas naturel, c’est le fait que les parents se posent trop de questions.


Y a-t-il des précautions particulières pour les nouveau-nés ?

Chez les 0-1 mois, c’est important d’aller en descendant, d’aller plutôt de l’épaule vers la fesse. Dans le dos par exemple, bébé à plat ventre, aller de l’épaule à la fesse plutôt que fesse-épaule. Parce que chez les tout-petits, ce dont ils ont besoin, c’est juste de retrouver la sensation utérine. Quand on monte, on stimule, on a plus de volonté dans notre main, on est plus tonique. Enfin on fait attention à ce que ce ne soit pas la main à plat mais le bas de la paume de la main qui masse. Parce qu’avec la main à plat, on met plus de force.

Et sur les conditions pratiques du massage ?

Il faut qu’il fasse chaud. Je recommande souvent la salle de bain parce que c’est un endroit qu’on peut chauffer à 22/23 degrés facilement. Si vous faites ça dans la chambre du bébé, vous ne pourrez pas le faire dormir dedans après car la température sera trop élevée pour les tout-petits. Sinon, ça ne sert à rien, selon moi, de se mettre dans une ambiance ultra zen. Cela décourage la majorité des parents avant même d’avoir commencé ! Il est juste important d’éviter les lumières directes. C’est à dire si l’enfant est allongé sur sa table à langer et qu’il a un néon dans les yeux, ce n’est pas très agréable. Il vaut mieux des lumières périphériques. Après, ça fonctionne n’importe où, il faut juste trouver l’endroit où on est bien soi-même.

Quel produit utiliser pour masser bébé ?

Je suis plutôt pour les huiles naturelles. On dit que les huiles de fruits à coque par exemple sont plus allergisantes donc on peut prendre tout ce qui n’est pas à coque ! Le sésame, le tournesol, l’huile d’olive, toutes les huiles qui existent dans le commerce. C’est bien de privilégier celles avec une première pression à froid. C’est même plutôt une obligation parce que ça veut dire qu’elles n’ont pas été chauffées. Enfin, si elles sont bio, elles ont également moins de pesticides. Le plus important, c’est surtout l’intention que l’on y met, la rencontre et le plaisir que l’on prend.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire