Comment éviter que mon bébé ait la tête plate ?

tête-plate-bébé-neuf-mois

La position sur le dos, recommandée depuis une vingtaine d’années, a pour conséquence de déformer plus ou moins le crâne des bébés. Face à ce phénomène de « tête plate » que les médecins appellent plagiocéphalie, des marques de puériculture ont lancé des accessoires qui limitent la déformation.

Mais, récemment, le Dr Thierry Marck, pédiatre, et le Dr Bernadette de Gasquet, spécialiste de la physiologie de la naissance dont on sait ce que sa réflexion a amené au bien-être de l’accouchement et à la santé périnéale des femmes, ont co-signé un livre très intéressant sur les moyens de prévenir et de traiter la plagiocéphalie.

Depuis une vingtaine d’années, il était conseillé de coucher bébé sur le dos

Coucher un bébé sur le ventre, comme cela avait été recommandé dans les années 70, tout le monde sait maintenant que cela a fait exploser le nombre de mort subite du nourrisson. Demi-tour droite : depuis une vingtaine d’années, on préconise donc de coucher le bébé sur le dos.

Face aux déformations crâniennes plus ou moins marquées et aux conséquences plus ou moins graves qui s’en sont suivies, fera-t-on un demi-tour gauche ? C’est ce que préconisent les auteurs de « Mon bébé n’aura pas la tête plate » aux éditions Albin Michel. Ils expliquent que cette position exerce une pression trop importante sur l’arrière-crâne du nouveau né, très malléable les premiers mois.

Certes, les déformations ne sont parfois que temporaires, et seulement esthétiques. Mais elles ont aussi parfois des séquelles vertébrales ou psychomotrices. Les deux auteurs incitent donc la médecine à retrouver le « bon sens » dans ses préconisations posturales.

Quelle position privilégier pour éviter ce phénomène de tête plate ?

Selon eux, la meilleure des positions serait la position couchée sur le côté. En les changeant de côté à chaque tétée. Car le thorax de bébé étant très mou, il faut éviter que la pression ne s’exerce toujours au même endroit. (Comme d’ailleurs sur le dos, les pressions gênant la respiration et la circulation et provoquant des reflux). Il vaut mieux caler bébé pour éviter qu’il ne roule sur lui-même et se retrouve sur le ventre, position extrêmement dangereuse.

Dans leur livre, les deux auteurs expliquent les méthodes de couchage et de portage qu’ils préconisent. Et surtout les raisons de se montrer très prudents face aux risques de déformation crânienne. Outre lire ce livre, très facile à aborder, grâce à des schémas explicites et une plume alerte, consulter un ostéopathe peut être aussi une alternative utile pour comprendre comment bien positionner bébé pendant les quatre premiers mois de sa jeune vie.

babymoov
Ce cale-bébé est un outil de prévention mais pas de traitement de la plagiocéphalie. Les rouleaux de positionnement sont repositionnables. La mousse est à mémoire de forme. Sa conception permet d’éviter les zones de pression sur les parties souples du crâne. CosySleep, Babymoov, 42,90€.

 

PHYSIOMAT - coussin de positionnement lateral
En cas d’apparition de « tête plate », ce coussin permet de positionner bébé sur le côté. Et c’est, selon le Dr Thierry Marck, le seul traitement physiologique des têtes plates des nourrissons qui, en supprimant l’appui qui a engendré la déformation, permet de récupérer la forme crânienne. Son utilisation s’adapte au niveau de déformation (aplatissement postérieur unilatéral, aplatissement de tout l’arrière-crâne…). Utilisable de la naissance à 4 mois. Coussin de positionnement latéral, Physiomat, 22,90€.

 


Source :

Amazon

 

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire