Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Ma vie de maman » Le sexe aprĂšs l’accouchement

Le sexe aprĂšs l’accouchement

Vous venez d’accoucher et des dizaines de questions se bousculent dans votre tĂȘte. Dois-je attendre avant de recommencer Ă  faire l’amour ? Vais-je avoir mal ? Est-ce que je risque de tomber enceinte ? Entre idĂ©es reçues et rĂ©alitĂ©, il n’est pas toujours facile d’y voir clair. Pour aborder cette nouvelle Ă©tape sereinement, CafĂ© des mamans a interrogĂ© CĂ©line Albentosa, sage-femme, sur la rĂ©alitĂ© du sexe post-partum.

 

Il faut se forcer un peu pour que le désir revienne

Vrai. Pour vous comme pour lui. Il faut parfois se faire violence et casser la routine parentale dans laquelle on s’est installĂ©. Il est important de s’accorder du temps Ă  deux et pas forcĂ©ment le soir quand bĂ©bĂ© est couchĂ©. En fin de journĂ©e, tout le monde est fatiguĂ©, vous la premiĂšre. Profitez de la sieste du petit pour vous retrouver en amoureux et n’hĂ©sitez pas Ă  confier votre bĂ©bĂ© Ă  Papi et Mamie pour la nuit ou mĂȘme pour quelques heures. N’oubliez pas qu’avant d’ĂȘtre des parents, vous ĂȘtes aussi un couple.

 

Je peux recommencer Ă  faire l'amour dans les jours qui suivent l'accouchement

Faux. Il est prĂ©fĂ©rable d'attendre l'arrĂȘt complet des saignements avant d’avoir Ă  nouveau des rapports sexuels. Cet arrĂȘt correspond Ă  la fermeture du col de l’utĂ©rus et peut survenir 15 Ă  30 jours aprĂšs l’accouchement. En cas de cĂ©sarienne ou d'Ă©pisiotomie, mieux vaut attendre la cicatrisation complĂšte afin d'Ă©viter les douleurs et les tiraillements.‹‹
 

Je peux souffrir de sécheresse vaginale

Vrai. AprĂšs l'accouchement, votre taux d’oestrogĂšnes (hormones sexuelles) diminue. Ceci entraĂźne une baisse de dĂ©sir ainsi qu'une lubrification moins longue et moins intense de votre vagin. En cas d’allaitement, ce rĂ©Ă©quilibre hormonal peut mĂȘme prendre plusieurs mois. Pour vous apporter plus de confort, utilisez systĂ©matiquement un gel lubrifiant. Si vous utilisez des prĂ©servatifs, prĂ©fĂ©rez-les non lubrifiĂ©s et ajoutez vous mĂȘme du lubrifiant, avec la dose qui vous convient. Les prĂ©servatifs prĂ©-lubrifiĂ©s ne le sont souvent pas assez et peuvent entraĂźner des rapports douloureux.‹‹
 


Je vais avoir mal pendant l'acte

Faux. Si vous ĂȘtes prĂȘte, il n'y a pas de raison que vous ayez mal. Vous sentirez peut-ĂȘtre quelques tiraillements et tensions qui sont normales. Votre corps se remet doucement de l'accouchement. Si vous avez subi une Ă©pisiotomie, la premiĂšre pĂ©nĂ©tration peut ĂȘtre lĂ©gĂšrement douloureuse. Pensez Ă  utiliser du gel lubrifiant et misez tout sur les prĂ©liminaires : massages, cĂąlins, caresses et rapports buccaux. Plus vous serez dĂ©tendue et Ă©moustillĂ©e, plus votre corps sera prĂȘt Ă  reprendre une activitĂ© sexuelle.‹
 

J’aurai une baisse de libido

Vrai. Si vous n'avez pas d'envies coquines, ne vous inquiĂ©tez pas. Certaines causes peuvent freiner votre dĂ©sir : bouleversements hormonaux, accumulation de la fatigue, possibles douleurs, prĂ©sence de l'enfant dans la chambre ou Ă  cĂŽtĂ©, changements corporels
 Le corps et l’esprit doivent s'adapter Ă  ces changements et retrouver un Ă©quilibre. Si au-delĂ  de six mois vous n'avez pas retrouvĂ© de vie intime avec votre conjoint, parlez-en Ă  votre mĂ©decin ou Ă  votre sage femme. Prenez le temps de vous retrouver avec l’ĂȘtre aimĂ©. Le cĂąlin intime est un moment privilĂ©giĂ© pour se dĂ©tendre, se faire plaisir et renforcer la complicitĂ©.‹‹
 

Mon compagnon aura une baisse de désir

Vrai. Votre conjoint peut lui aussi ĂȘtre sous le coup de la fatigue et voir son dĂ©sir diminuer. Votre corps a subi des changements. Ce qui peut parfois chambouler votre compagnon, de mĂȘme que la prĂ©sence de bĂ©bĂ© dans la chambre ou la peur de vous faire mal. L’envie ne revient pas toujours au mĂȘme moment chez l’homme et la femme. L’important est d’accepter que chacun prenne son temps. PrivilĂ©giez les prĂ©liminaires et surtout communiquez.
 

Je ne vais pas avoir les mĂȘmes sensations

Vrai. En raison de l'accouchement et des hormones de grossesse, votre vagin perd en Ă©lasticitĂ©. Ce manque de tonus peut vous dĂ©ranger mais il n'est pas irrĂ©versible. Ne nĂ©gligez donc pas les sĂ©ances de rĂ©Ă©ducation du pĂ©rinĂ©e et armez-vous de patience. Cela peut prendre du temps avant que votre vagin ne retrouve sa forme et son Ă©lasticitĂ©. La bonne nouvelle ? GrĂące Ă  la rĂ©Ă©ducation du pĂ©rinĂ©e, certaines mamans confient avoir le vagin plus tonique qu’avant. RĂ©sultat, leurs sensations sont encore meilleures qu’avant la grossesse.
 


Si j'allaite, je ne suis pas obligée de prendre un contraceptif

Faux. L’allaitement n’a aucun pouvoir contraceptif. S’il est vrai qu’en thĂ©orie mĂ©dicale, l’allaitement peut retarder l’ovulation jusqu’à 3 mois aprĂšs l’accouchement, cela ne se vĂ©rifie pas dans la pratique. Si vous ne dĂ©sirez pas une nouvelle grossesse, vous devez prendre une contraception ou micropilule compatible avec l’allaitement car tout passe dans le lait maternel. Le prĂ©servatif peut ĂȘtre une bonne alternative Ă  la contraception mĂ©dicamenteuse, Ă©vitant ainsi les risques de transmissions d’hormones via l’allaitement.
 

Je dois reprendre une contraception aprĂšs l'accouchement.

Vrai. MĂȘme si la premiĂšre ovulation intervient en moyenne 45 jours aprĂšs l'accouchement, vous devez reprendre une contraception si vous ne souhaitez pas une nouvelle grossesse. Elle pourra vous ĂȘtre prescrite dĂšs la deuxiĂšme semaine car on ne peut pas prĂ©voir prĂ©cisĂ©ment la date de l'ovulation.‹ Moyen simple et souvent oubliĂ© des jeunes parents, le prĂ©servatif reste une mĂ©thode facile et trĂšs pratique pour Ă©viter le risque d’une grossesse non dĂ©sirĂ©e dĂšs le premier rapport.
 

Merci à Céline Albentosa, sage-femme. 


À lire absolument