Neufmois.fr » Ma Grossesse » Accoucher » Une cĂ©sarienne en urgence vitale qui a sauvĂ© mon bĂ©bĂ©

Une césarienne en urgence vitale qui a sauvé mon bébé

Bonjour les futures maman ! Je suis Emilie et je viens vous raconter mon histoire… Mon accouchement s’est passĂ© le 9 janvier 2015, le jour du terme prĂ©vu. Les contractions commencent Ă  une heure du matin et pendant deux heures je patiente pour voir si c’est LE bon moment ! Seulement, bien que les contractions soient rapprochĂ©es, elles arrivent Ă  un rythme erratique… Nous allons donc Ă  la maternitĂ© avec mon compagnon.

Prise en charge directement, je ne rentre pas chez moi malgrĂ© le rythme Ă©trange de mes contractions, les risques d’Ă©clampsie Ă©tant trop Ă©levĂ©s. À 7 heures du matin, on prend la dĂ©cision de rompre la poche des eaux : le travail avançait mais cette derniĂšre restait quasiment intacte. Ouverture du col Ă  seulement deux doigts, les contractions s’intensifient et commencent Ă  se rĂ©gulariser.

Une césarienne en urgence qui a sauvé mon bébé

À 10 heures du matin je demande la pĂ©ridurale, les contractions ayant atteint leur apogĂ©e bien que mon col s’ouvre pĂ©niblement Ă  3 doigts. Le personnel soignant ne comprend pas vraiment ce qu’il se passe, mais comme bĂ©bĂ© va bien, nous procĂ©dons Ă  la pose de l’anesthĂ©siant.

ArrivĂ©e Ă  13heures, mon col est seulement ouvert Ă  6 doigts. Mais comme bĂ©bĂ© commence Ă  faiblir, la sage-femme m’avertit qu’il ne vaut mieux pas prendre de risque, et nous tombons alors rapidement d’accord sur la cĂ©sarienne en urgence. Par chance, ça a Ă©tĂ© la gynĂ©cologue qui a suivi ma grossesse depuis le milieu qui a pris en charge ma cĂ©sarienne.

À l’ouverture de mon ventre, je l’entends s’exclamer qu’en effet, il Ă©tait absolument impossible pour mon fils de sortir par voie basse. Il pĂšse 4,240kg et est positionnĂ© en OS (occipito-sacrĂ©) : le visage levĂ© vers le ciel alors que les bĂ©bĂ©s naissent normalement en regardant le sol.

Un bébé bien trop mal placé

En plus de ça s’ajoute une circulaire fermĂ©e par un nƓud (le cordon autour du cou), et une latĂ©rocidence du cordon : le cordon ombilical qui s’est coincĂ© entre la paroi de l’utĂ©rus et l’Ă©paule du bĂ©bĂ©). Le col ne pouvait pas s’ouvrir du fait que bĂ©bĂ© Ă©tait coincĂ©, et la dĂ©cision de la cĂ©sarienne Ă©tait vraiment vitale pour nous deux.

Ma cĂ©sarienne en urgence s’est parfaitement dĂ©roulĂ©e, et Ă  part quelques petites douleurs occasionnelles au bas-ventre mais supportables, je l’ai trĂšs bien vĂ©cue. Et je me rends compte de la chance que j’ai eu d’avoir une Ă©quipe soignante au top, qui nous tenait au courant de l’Ă©volution de mon accouchement au moindre changement. Si c’Ă©tait Ă  refaire, je ne changerais absolument rien Ă  cette journĂ©e !

 

À lire absolument

Laisser un commentaire