Salut grasse matinée, on se connaît ?

Hello les filles ! Voilà, j’en suis à mon sixième mois de grossesse et j’ai remarqué que quelque chose manquait à ma vie depuis que je sais que je suis enceinte… la grasse matinée ! Comment ça se fait qu’elle et moi ne nous croisons jamais ?

 

Allez hop ! Au travail !

Parce que je travaille ! Eh oui le congé maternité n’a pas encore commencé pour moi. Résultat : tous les matins c’est direction bus-métro-bus (parce la marche… je suis trop fénéante pour finir à pieds) ! Donc tous les matins, zou  : on va au boulot et on fait son travail en jonglant entre les odeurs de la cantine qui me donnent la nausée et la chaise de bureau qui me fait mal au dos à force de rester immobile. Ça craint !

 

Vite, vite : les dernières courses !

Parce que le week-end je suis débordée ! Entre la décoration de la chambre, les courses dans les magasins de puériculture, l’épluchage intensif des revues pour futures mamans, les papiers à remplir… Je n’ai le temps pour rien ! Vous aussi ça vous donne cette impression en ce moment alors que tout le monde vous dit de vous reposer ?

 

Et on enchaîne les rendez-vous

Bon, arrivée de ce stade du papier, je vous avoue que j’ai attendu un peu pour le continuer car maintenant ça y est, je peux le dire : je suis en congé maternité ! Wahou ! Je vais pouvoir do… raté ! Entre les rendez-vous chez le généraliste, ceux chez le gynécologue, la prise de contact avec l’anesthésiste et les échographies pour le suivi de grossesse, je n’ai pas une minute à moi ! Parce qu’en plus, ils me donnent tous rendez-vous le matin ! Sérieux, ils n’ont rien capté les médecins !

 


Quand bébé fait de l’exercice physique

Il ne me reste plus qu’un mois avant le Jour J et bébé le sent aussi. Il bouge à droite, à gauche, il fait des galipettes dans mon ventre… Je crois que j’attends un danseur. Et ça dure pendant des heures ! Vous aussi ? On voit bien qu’il a pas conscience de l’heure parce qu’il a tendance à commencer sa gym dès 6 heures du matin. Et une fois que le petit bout m’a réveillé, impossible de me rendormir. Pour me consoler, je me dis qu’il sera un grand sportif… Basketteur ? Footballeur ?

 

Aie ! Aie ! Aie ! J’ai mal !

Le jour de l’accouchement est pour bientôt ! Les contractions se font de plus en plus violentes et sont de plus en plus rapprochées … Inutile de vous dire que de jour comme de nuit, je ne dors plus beaucoup, la douleur me tient éveillée. Et je ne peux même pas me dire qu’après l’accouchement, viendra un dodo bien mérité… Non ! On est parti pour 8 ans de réveil à 7 heures ! Cool ! Et pas mieux quand il aura 18 ans parce que s’il sort, pas question de fermer l’œil avant qu’il ne rentre à la casa ! Mais qu’est-ce que je l’attends cet amour. Tant pis pour les grasses mat’, je vais être maman et ça, ça vaut bien de zapper quelques dodos !

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire