Pourquoi j’ai détesté être enceinte

deteste-etre-enceinte-neuf-mois

Bonjour à toutes ! Je me présente, moi c’est Alexandra, jeune maman heureuse, mais ayant eu quelque soucis avec ma grossesse… Oui j’ai détesté être enceinte !

Grossesse voulue et désirée

J’étais très excitée à l’idée d’être enceinte, on entend partout à quel point c’est merveilleux et épanouissant d’attendre un enfant ! Pour moi en fait, ça a été l’inverse… Je m’explique. Je suis une femme très sportive et dès le départ les soucis ont commencé et très tôt. J’ai commencé à avoir des contractions ainsi que très mal au dos. J’ai dû arrêter toute activité sportive rapidement (je fais du sport 5 fois par semaine) et là plus rien ! Mon univers bascule.

Chaque chose du quotidien est devenu un enfer. A tout juste 3 mois de grossesse, des maux de dos comme je ne souhaite à personne ! Il me fallait 5 minutes pour me lever du canapé, pour aller faire pipi, je devais me tenir au mur pour finir par y aller en 5 minutes encore plus tard, en larmes tellement je souffrais du dos !

Bien sûr, les médicaments contre les douleurs ne sont pas autorisés… Comment tenir le coup comme ça encore 6 mois ? Je faisais tant bien que mal de mon mieux au travail mais à 4 mois et demi je ne tenais plus et je commençais à avoir des contractions trop souvent ! J’avais besoin de repos… Alors je suis mise en arrêt et avec l’ordre de rester « calme »! Les envies de pleurer pour rien sont ensuite devenues quotidiennes! Mais où est cet épanouissement dont tous le monde nous bourre le crâne ?

Cinq mois et déjà un enfer

A 5 mois voilà les premières contractions régulières, heureusement aucune incidence sur le col mais je dois rester au repos, ma prise de poids est déjà importante! Et pourtant je ne mange pas ce que je veux et quand je veux ! Dur pour une sportive avec des abdos de voir son corps devenir ainsi ! Et dans mon entourage personne ne comprend. A 6 mois je suis alors hospitalisée pour menace d’accouchement prématuré ! On a eu une sacrée frayeur avec mon compagnon… Je suis obligée de rester alitée 8 semaines. Pour moi c’est la cata ! Je suis malheureuse comme jamais…

Mon compagnon ne comprend pas ma détresse, personne d’ailleurs ! J’entends des phrases : « mais tu es enceinte tu n’as pas à te plaindre quoi de plus merveilleux ! » J’ai envie de les insulter mais je me retiens et je me dis que le jour où les copines seront enceintes elles comprendront, car bien sûr, les conseils et les avis viennent toujours de celles qui n’ont pas d’enfants !

Je ne supportais pas mon corps qui a tant changé, je ne supportais pas ne rien faire et être couchée tout le temps ! Sans parler des insupportables maux de dos et rester coucher tout le temps c’est vraiment pas évident ! Impossible d’aller chez le Kiné pour me soulager le dos, mais la seule chose qui pourrait me soulagerait c’est accoucher.

Maintenant quand je vois une femme enceinte, je me dis : « la pauvre » !

Je ne souhaite pas à ma pire ennemie les douleurs ressenties, rien ne pouvait me soulager, je mets au défis quiconque de tenir le coup sans se plaindre quand cela se passe tous les jours !
Prise de poids final 28 kilos ! Aujourd’hui tout est perdu mais pour une sportive comme moi c’était terrible…


Le corps est différent, j’attends que le temps fasse son rôle pour remettre mon corps un peu comme avant mais je doute… Sans parler de mes 40 heures de contractions pour finir en césarienne d’urgence !

Ne me parlez plus d’être enceinte, c’est une épreuve pour moi et non cette chose magique et merveilleuse dont tous le monde nous parle. J’ai un fils de 6 mois aujourd’hui en parfaite santé et je suis plus qu’heureuse de l’avoir ! Mais je vais m’arrêter à un je crois… Maintenant quand je vois une femme enceinte je me dis : « la pauvre » !

Sources :

Newsweek

Voir les commentaires (1)
  • je comprend car moi même j’ai souffert et j’ai du arrêter le travail à 4 mois de grossesse cela devenais dur
    et les pleurs étaient souvent au rendez-vous
    j’ai accouché à 37 semaines et 3 jours après avoir souffert 60 heures par des contractions dans les reins
    lors de la pose de la péridurale on m’annonce que j’ai des rotations de vertèbres et que je peux être paralysée car il a fallut piquer plus haut.
    Aujourd’hui enceinte de bébé 2 et tout ce passe bien pour le moment
    Je ne compte pas demander la péridurale pour éviter tous risques

Laisser votre commentaire