L’idée que je me faisais de la paternité

Salut, moi c’est Keevin, auteur du blog Completementpapa. Pour moi c’est quoi devenir père ? Rien que l’idée peut à la fois nous ravir et nous effrayer en même temps les filles ! Devenir père c’est accepter le changement dans sa vie, comme vous de devenir maman. Pourtant, l’idée d’être père n’est pas la même pour tous. Nous partons toujours avec certains préjugés… Pourquoi je vous parle de ça ? Car plus jeune, le grand boutonneux et gamin que j’étais avait une idée toute faite sur la paternité : les rumeurs ! Les ragots et les idées reçues qui restent dans un coin de votre tête…Et vous donnent l’image d’une réalité non fondée…

 

Je vous donne des exemples d’idées préconçues ?

En voilà quelque-unes que je peux tout à fait citer :

  • Un bébé passe son temps à pleurer.
  • Un bébé coupe l’intimité d’un couple.
  • Un bébé ça réveille la nuit et te file des cernes des mois durant.
  • Un bébé ça coûte cher (non mais tu as vu le prix d’une boîte de P€€€€€€).
  • Un bébé ça t’empêche de voir tes potes.
  • Un bébé ça  ne te laisse pas le temps de jouer aux jeux vidéos, au jokari, à la belote, de collectionner les timbres…
  • Un bébé ça ne sert à rien à part faire des sourires quand ça remplit le lange.
  • L’arrivée d’un bébé c’est 9 mois d’attentes avec ta femme qui est sur mode  « humeur variable ».

Bref, un bébé est-ce vraiment utile à part pour se reproduire ? Pourquoi ne pas laisser cet exercice vaillant et périlleux à la fois aux irréductibles joyeux futurs parents aimant nager dans la mélasse des langes et se lever à heures variables ? Honnêtement, il y a longtemps de ça,  je me suis fait cette idée. Serais-je capable de m’occuper d’un enfant (à temps plein bien sûr et pas uniquement pour le montrer comme trophée aux copains) ? Devenir papa est donc une véritable responsabilité à mes yeux, voire un défi. Peut-être est-ce dans ma nature d’être septique, mais quand je me lance dans une aventure je m’y lance à fond.

Alors qu’est -ce qui a pu me faire changer d’avis ?

L’expérience avec les enfants des autres et particulièrement mes deux nièces. Le grand gamin que  je suis à toujours eu une facilité à s’occuper des enfants des autres, ce qui est tout de même différent : bataille de coussins, cache-cache en-dessous du lit, invention d’histoires loufoques, diplômé en dessins animés… Bref, sans savoir pourquoi j’ai toujours attiré les enfants (pourtant j’ai abandonné mon cartable Dragon Ball Z depuis longtemps).  Malgré ça, je n’ai jamais vraiment  ressenti l’envie de m’occuper d’un enfant à temps plein, je n’avais pas ce besoin paternel comme certains.

Les années de mariage passent et l’idée de devenir papa est montée tout doucement. Mais voilà, que vais-je faire de mes craintes si elles se réalisent ? Vais-je me retrouver seul dans mon lit pendant que Completementmaman s’occupera de notre progéniture et que je compterai nos derniers centimes à investir dans les indispensables couches ultra-absorbantes en plus des boules quies pour me laisser dormir et faire virer ces fichues cernes qui ne se décollent plus de mon visage?

Vais-je être à la hauteur et pourrais-je répondre présent quand Completementmaman me demandera  un coup de main lorsqu’il faudra donner le biberon (sans le faire tomber), comprendre ce qui ne va pas d’un clin d’œil et arriver armé  de la tétine voire d’une grimace pour aider bébé à aller mieux ? Rien qu’à y penser j’en transpire encore.

Mais tout ça c’était avant, avant que  je ne réalise que la paternité allait en fait être un livre  que j’allais moi-même écrire avec ma chérie Completementmaman. Alors oui un bébé ça se prépare (à deux c’est d’autant mieux), un bébé ça s’imagine  mais ce n’est jamais livré comme demandé sur le catalogue. Alors oui quand tu te prépares à devenir père tu passes par différents stades comme la grossesse.

La grossesse côté papa

C’est aussi appelé la couvade dans certains cas et cela se traduit généralement par « hormone de femme enceinte établi dans le corps du mâle de manière psychologique », ce qui te pousse à agir comme une femme enceinte (hors accouchement et contractions !). Au final l’homme peut devenir plus sensible que  d’habitude, prendre du poids…  Dans mon cas, je ne pense pas avoir connu cette période de couvade pleinement, par contre je peux dire que je suis devenu extrêmement protecteur : rouler très doucement en voiture car il ne faudrait pas secouer bébé, améliorer la qualité de la nourriture, pas de stress, bref, j’étais devenu Boudha.

Tout cela pour nous amener à l’étape de l’accouchement.


Et à l’arrivée de ma princesse. L’accouchement c’est un peu comme la ligne d’arrivée de la fin d’une course. Tu as été tout excité durant la course, tu as imaginé la bagarre dans les derniers mètres mais tu ne peux pas savoir comment sera le dernier tour. Princesse arrivant, Completementmaman et moi étions dans les stands l’attendant pour ouvrir le champagne. Et là la Princesse passa le dernier virage pour venir avec nous sur le podium. Elle était née ! Cela pour dire que rien ne remplacera l’émotion que l’on peut ressentir. A ce moment  là on oublie tout ce que l’on a pu entendre et on savoure ce moment.

Ma princesse  a désormais 6 mois et je peux dire que mon bébé :

  • Ne passe pas son temps à pleurer mais à rire pour un rien.
  • N’empêche pas mon couple d’être plus réuni que jamais.
  • Laisse gentiment ses parents dormir la nuit depuis sa naissance (à de rares exceptions).
  • Qu’un bébé ne coûte pas plus cher que toutes les âneries inutiles que l’on achète en général et que ma princesse vaut encore bien plus que cela.
  • Attire les potes qui ne viennent plus seulement te voir mais surtout viennent voir l’œuvre de ta vie.
  • Me sert à me rappeler que la vie est belle par ses sourires et que j’ai de la chance chaque jour.
  • sent très bon et même la rose malgré le lange rempli (mon odorat est déréglé ?).
  • Partage son bonheur chaque jour et met papa et maman dans une joie extrême.

C’est ici que tu te rends comptes que les rumeurs n’ont d’importance que celle que tu leur donnes. Devenir parents est certes un cadeau avec des responsabilités, mais il vaut mieux tenter de faire ta propre histoire qu’écouter les commérages ! Ma vison de la paternité est donc simple, chaque jour je me lève pour aller à la chasse aux sourires de ma princesse et devenir un papa gaga aussi fort qu’une maman.

 

www.completementpapa.wordpress.com

Voir les commentaires (1)

Laisser votre commentaire