Neufmois.fr » Conception » 8 questions Ă  se poser avant de devenir mĂšre

8 questions Ă  se poser avant de devenir mĂšre

Devenir maman : le plus grand bonheur de la vie ? Pour vous aider à peser les pour et les contre, Neuf Mois vous a concocté une check-list sans tabou des 8 choses à savoir absolument avant de faire le grand saut.

 

Puis-je survivre en dormant moins de huit heures par nuit ?

 

La réalité : Une jeune maman perd environ 700 heures de sommeil l’année suivant la naissance de son enfant. Être mère, c’est découvrir que se lever à 8 heures peut être qualifié de « grasse matinée ». La première année passée, viennent ensuite les dents, les cauchemars, les pipis au lit, … Redormira-t-on un jour comme avant ? Pas sûr. Même une fois ado, on attend toujours d’entendre la porte claquer pour enfin fermer l’œil. 

La bonne nouvelle : Vous dormirez certes moins mais vivrez plus longtemps. Une étude de l’INSEE a révélé que les femmes devenant mère gagnent en espérance de vie. Pour une mère d’un enfant c’est 8% supplémentaire, et jusqu’à 15% d’espérance de vie en plus pour une mère de trois enfants. De quoi vous laissez le temps de faire une petite sieste.

 

Dois-je abandonner toute vie sociale ?

 

La réalité : Un bébé, tout mignon qu’il soit, demande beaucoup d'attention. A celles qui se demandent si elles devront tirer un trait sur leur vie sociale après la naissance, soyons honnêtes. D’abord vous essaierez de faire comme si de rien était : baby-sitter, sorties entre copines et cocktails à gogo. Au final, vous gagnerez un charmant biberon-casque à cinq heures du mat’, de quoi vous passer l’envie de recommencer.

La bonne nouvelle : Vous allez vous faire de nouveaux copains. Des gens en manque de sommeil qui comme vous cherchent des endroits « kids friendly » pour traîner le dimanche. Bon, vous tournerez davantage au Tropico qu’au mojito et on vous appellera sûrement « la maman de Léa » mais entre nous, n’avez-vous jamais rêvé de porter un nom à particule ?

 

Puis-je rester bordélique ?

 

La réalité : Aujourd’hui, vous ne savez pas où vous avez rangé votre passeport et vous êtes incapable de vous décider sur l’organisation de votre vendredi soir. Bientôt pourtant, on vous demandera en février la date de vos vacances d’été et vous devrez rythmer vos journées en fonction des heures de repas de votre nouveau-né.

La bonne nouvelle : Si l’organisation s’impose, vous pouvez en revanche continuer à être bordélique et maintenir un rangement approximatif dans votre salon. Après tout, vous êtes maman maintenant, et c’est bien connu, les enfants sont de vraies tornades. En cas de visite inattendue, mettez tout sur le dos de votre petit monstre, ni vu, ni connu.

 

Dois-je renoncer à  ma silhouette pour toujours ?

 

La réalité : Soyons honnêtes, il y a de grandes chances pour que vos seins tombent, que vos fesses ramollissent et que votre bedon s’installe. Mais au moins, vous aurez une vraie excuse.

La bonne nouvelle : Maman ou pas, peu de femmes résistent aux lois du temps et de la gravité. Alors autant faire des bébés. Vous pourrez ainsi mettre vos bourrelets sur le dos de la maternité.

 

Notre amour sera-t-il assez fort ?

 

La réalité : Ne nous mentons pas, l’arrivée d’un enfant est un véritable bouleversement au sein d’un couple. Outre les premières années difficiles dues au manque de sommeil, l’éducation des enfants se classe parmi les principaux sujets de dispute dans un couple. Autre sujet de discorde : la répartition des tâches. Si votre Roméo est un flemmard, veillez à régler le problème AVANT de faire un bébé, il semblerait que l’inégale répartition des tâches s’accroît avec la maternité.

La bonne nouvelle : Selon une étude, les disputes diminueraient quand les enfants ont entre 6 et 12 ans. Avant et après par contre… Prenez votre mal en patience ! 

À lire absolument