Dois-je privilégier le bio pendant les 9 mois de grossesse ?

privilégier le bio-grossesse-neuf mois

Pour vivre sa grossesse comme il se doit, il est très important de respecter une alimentation saine. Il faut y apporter une plus grande attention, car une femme enceinte ne mange pas pour deux mais elle doit manger deux fois mieux ! Vous devez donc revoir vos habitudes et vos comportements concernant votre régime alimentaire. Si certains le préconisent, d’autres ont encore des doutes face aux avantages du bio.
Dans son étude « Association of Frequency of Organic Food Consumption With Cancer Risk » le Dr Kesse-Guyot prônent les bienfaits du bio. Qu’en est-il réellement de ce régime et de ses bienfaits pour la femme enceinte ?
Découvrez tous les secrets de l’alimentation bio et les bienfaits qu’il apporte à la future maman, ainsi qu’au bébé.

Qu’est-ce que le bio ?

La particularité des aliments bios se trouve dans la manière dont ils sont cultivés. En effet, ils ne demandent ni pesticides ni engrais de synthèse. Aussi, ils contiennent moins d’eau et sont plus nourrissants, car la dose de matière sèche est plus élevée. Plusieurs études se sont penchées sur la qualité nutritionnelle des aliments biologiques. Les produits bios présentent avant tout l’avantage d’être meilleurs pour la santé, car ils ne contiennent aucun produit chimique. Ils contiennent beaucoup d’apports vitaux pour l’organisme, ce qui est moins le cas pour le non-bio. Parmi eux nous retrouvons les vitamines, les minéraux et les oligo-éléments.

Qu’est-ce qu’un pesticide ?

Un pesticide est un produit utilisé pour gérer ou tuer des êtres vivants (animaux, végétaux ou champignons) qui nuisent à l’être humain, en entravant ses activités productives, son bien-être ou sa santé.

L’OGM et le bio

Le bio interdit l’usage des produits chimiques issus des Organismes Génétiquement Modifiés. Le seuil de contamination accidentel causé par les OGM est fixé à 0,9 %. Le principe de dilution n’existe pas en matière d’OGM. Ce seuil s’applique à chaque ingrédient ou aliment, pris individuellement. Les cultures s’orientent souvent vers des espèces rustiques, bien adaptées aux conditions naturelles de chaque région, pour mieux résister aux maladies.

Comparaison entre aliment bio et non bio

Le goût

Les aliments bios ont bien meilleur goût que les aliments non bios. Pour les connaisseurs, ils sont plus nourrissants que ceux qui sont fabriqués en industrie. Moins de résidus de pesticides signifient plus de saveur. Adopter une telle alimentation est donc un moyen d’assurer le plaisir gustatif de la femme enceinte.

La vue

Un aliment bio est, pour la plupart du temps, reconnaissable à l’œil nu. Les aliments bios sont souvent moins beaux à voir que les non-bios. Cette différence peut s’expliquer de plusieurs manières. Les engrais chimiques, les pesticides et les OGM améliorent l’aspect des aliments, leur goût et leur rendement. D’où leur goût appétissant et leur texture plus attrayante.

Le touché

Le contact avec les produits non bios est souvent plus agréable, car vous constaterez moins de défauts, par exemple, la peau des fruits est plus ferme et plus lisse. Contrairement au produit bio, plus naturel, peut avoir des bosses et une peau moins belle. Les aliments bio n’ont pas été modifiés ni traités, ils sont naturels.

Pourquoi faut-il faire attention aux produits non bios pendant la grossesse ?

Tout ce que vous mangez durant la grossesse a des effets importants sur le développement de l’embryon. Les apports non appropriés peuvent amener à un risque accru de malformations ou de dysfonctionnement du complexe mère-bébé. Le fœtus ou l’embryon reçoit tous les produits, que ce soit naturel ou chimique, ingérés par la mère, et même ceux qui sont seulement au contact avec son corps. C’est la raison pour laquelle vous devez faire attention à votre alimentation mais également à vos produits de beauté et aux produits ménager employés.

Versus entre les pesticides et les produits bios :

Le DDE (pesticide) est un dérivé du pesticide DDT (dichlorodiphényltrichloroéthane), qui se retrouve encore dans la chaîne alimentaire. Comme il en découle une exposition continue sur certaines populations, les bébés risquent aussi une exposition in utéro. À part le fait d’être avantageux en nutriment, manger bio, c’est aussi éviter au maximum les perturbateurs endocriniens que sont les pesticides. Ces derniers favorisent l’altération du développement cérébral ou la malformation congénitale. Les perturbateurs endocriniens (déréglent notre système hormonal) pourraient notamment favoriser l’adipogenèse (formation de tissus graisseux) chez l’enfant.

Des besoins nutritionnels à respecter

Une femme enceinte doit subvenir aux apports autant pour le bébé que pour elle-même. Cet apport doit être suffisant autant sur la qualité que sur la quantité vis-à-vis des nutriments. Ces derniers sont très importants pour le développement du fœtus et préviennent les risques de complication durant la délivrance.

Les nutriments utiles à la grossesse

Pendant la grossesse, le corps de la mère sert d’abri au futur bébé. En outre, c’est à travers lui que le bébé reçoit l’oxygène et les nutriments nécessaires à sa survie et à son développement. Une alimentation variée et équilibrée revêt donc une grande importance, tant pour la mère que pour l’enfant à naître. En plus d’être essentielle à la croissance du fœtus, elle contribue au bon déroulement de la grossesse, à la prévention de toutes sortes de petits maux (tels que les nausées matinales) et à une récupération rapide après l’accouchement.

Les vertus de la vitamine A

La vitamine A se présente sous forme de rétinol dans l’organisme pour favoriser la vue. Elle diminue le risque de cancer du sein et réduit les complications pendant la grossesse. On les retrouve dans les produits laitiers et la viande, le poisson et les œufs.

L’indispensable vitamine B9

Connue sous le nom d’« acide folique », cette vitamine est importante, surtout en début de grossesse. L’acide folique joue un rôle particulier dans la croissance de la division cellulaire. Il contribue entre autres à la formation des cellules du sang, du cerveau et du système nerveux. Les abats et les légumineuses sont particulièrement riches en vitamine B9.

La vitamine B1

Appelée aussi « La thiamine », la vitamine B1 joue un rôle crucial dans le développement cérébral du bébé. Cette vitamine favorise une activité neuronale active et contribue à l’intelligence du nouveau-né. On la retrouve en grande quantité dans la viande, le poisson, les légumineuses et les fruits et légumes.

Les vertus de la vitamine B6

Celle-ci soulage les nausées de la grossesse chez certaines femmes. On en trouve abondamment dans les viandes et poissons, les épinards, la banane et le miel.

La vitamine C

La vitamine C permet à la maman de fabriquer un placenta et des membranes fœtales de bonne qualité. Elle diminue le risque d’accouchement prématuré. Elle se trouve en grande quantité dans les fruits et légumes et plus particulièrement dans les cassis, les poivrons et les kiwis.

Les vertus de la vitamine D

La vitamine D agit en tandem avec le calcium. Elle favorise l’assimilation du calcium et sa fixation sur les os. Elle participe à la croissance des cellules et au fonctionnement du système immunitaire. Afin de ne pas développer de carences, veillez à consommer des poissons gras, du beurre, des œufs et du fromage régulièrement.

Les vertus du fer

En gros, le fer permet aux globules rouges de capter l’oxygène dans les poumons de la mère et envoi au fœtus par le placenta. Une carence en fer peut causer de l’anémie. Elle peut provoquer la fatigue et un essoufflement plus rapide à l’effort.

Les vertus du calcium sur la grossesse

Le fœtus a besoin du calcium pour fabriquer son squelette. Il sert à construire les os et les dents. Le calcium aide aussi à maintenir une bonne tension artérielle durant la grossesse. On peut les trouver dans les graines oléagineuses (noix, amandes), dans les boissons végétales (lait d’amandes, lait de noisettes…), les produits laitiers et certaines eaux minérales !

L’alimentation biologique pendant la grossesse

Le bio est une méthode de culture et d’élevage qui respecte l’environnement et fournit des aliments plus sains. Nous allons expliquer les avantages de son utilisation pendant la grossesse.


Avantage du bio durant la grossesse

Les produits biologiques ne contiennent pas de substances nocives qui pourraient atteindre le fœtus. La plus grande présence de vitamine C, par exemple, améliore l’absorption du fer, dont le besoin augmente pendant la grossesse. La teneur plus élevée en antioxydants augmente aussi la résistance de la peau aux vergetures. La réponse est donc affirmative pour ce qui est de la nécessité de manger bio durant la grossesse.

Une alimentation plus savoureuse

La femme enceinte est souvent sujette à des envies alimentaires capricieuses. Fruit, légumes ou plat particulier, adopter une alimentation bio vous permet parfaitement d’assouvir vos besoins en plus de profiter d’un meilleur goût. D’autant plus que manger bio est considéré comme une opportunité pour découvrir de nouvelles saveurs que l’on ne retrouve pas dans une alimentation classique.

Les inconvénients

Les produits biologiques coûtent en moyenne 25 % de plus que les produits classiques, mais ils peuvent même atteindre des différences plus marquées. Dans une étude réalisée aux États-Unis, les aliments biologiques coûtaient en moyenne 47 % plus cher que la version non bio. Souvent ces prix ne sont pas à la portée de tous. Un certain nombre de consommateurs se plaint toujours du prix, jugé trop élevé. Si nous devons choisir, nous devons nous demander quels aliments valent la peine de faire un effort pour être consommés bio.

Existe-t-il des pesticides bios et naturels ?

Néanmoins il existe plusieurs catégories de pesticide bio autorisé. Ces pesticides bios ne sont pas forcément anodins. Il ne faut pas confondre « naturel » et « sans danger ». C’est d’ailleurs bien pour leur efficacité qu’ils sont utilisés. Cependant, il faut remettre en perspective le décalage de dangerosité entre les produits utilisables en bio et les pesticides chimiques. Les pesticides bios naturels se dégradent plus rapidement que les produits de synthèse, à l’exception du soufre et du cuivre. De ce fait, vous trouverez moins de résidus dans la nature et donc, indirectement, dans les aliments.

Cosmétique et grossesse

Les produits cosmétiques aussi peuvent être qualifiés de bio ou non. Dans les cosmétiques il y a de nombreux perturbateurs endocriniens non bios, dont les phtalates, les parabens… etc. Pendant la grossesse, il est conseillé, pour cette raison, d’utiliser des produits de soin certifiés bio. De nombreuses femmes passent aux cosmétiques bios lors de leur grossesse. C’est le moment idéal pour changer d’habitude et passer aux produits de beauté naturels, moins nocifs pour la santé et celle du bébé. Mais il n’est pas toujours facile de savoir quels ingrédients toxiques éviter et quels produits cosmétiques privilégier pendant la grossesse.

Comment reconnaître un produit cosmétique certifié bio ou non ?

D’abord, il ne faut pas croire tous les messages publicitaires, surtout lorsqu’il s’agit de cosmétiques conventionnels. Ensuite, il faut essayer de se tourner au maximum vers des cosmétiques naturels, car ils sont souvent certifiés par des labels officiels et sérieux. En l’occurrence, les cosmétiques ont été testés par des laboratoires indépendants, afin de garantir l’innocuité des ingrédients. Ces produits cosmétiques certifiés naturels ne contiennent pas de substances chimiques, vous n’y trouverez donc pas de :
Conservateurs chimiques ;
Colorants artificiels ;
Filtres ultraviolets chimiques ;
Paraffines ou autres graisses à base de pétrole.

Exemple de cosmétiques bio pour femme enceinte

Pour la toilette, il existe des savons à froid sans huiles essentielles, ou des gels lavant doux, sans savon bio. Pour le soin, optez pour des huiles de beauté et les crèmes hydratantes spécialement formulées au naturel.

Doit-on privilégier le bio durant la grossesse ?

Vous savez désormais qu’il existe plusieurs avantages à acheter ou à manger bio, mais il ne faut pas négliger les risques de ce régime sur la grossesse. Une méta-analyse vue précédemment a conclu que les fruits et légumes cultivés de façon biologique contiennent plus de nutriment.
Dans les faits, l’on sait que les aliments issus de l’agriculture traditionnelle (non-bio) contiennent des résidus de pesticides en très faible quantité. Le Gouvernement du Canada affirme qu’il n’y en a pas en quantité suffisante dans nos aliments en général pour avoir des effets négatifs sur notre santé. Tout comme il n’y a pas suffisamment d’évidences scientifiques pour affirmer que le bio est nettement meilleur pour la santé que le non biologique. Mais le sujet déchire quand même la communauté scientifique.

Privilégiez une alimentation bio équilibrée

Dans le but de profiter des meilleurs nutriments, il est important de privilégier une alimentation équilibrée. En effet, c’est le moyen le plus sûr afin de bénéficier d’autant de vitamines et minéraux possibles pour la femme enceinte. En mangeant bio, cela est tout à fait possible. Il est important de signaler que ce type d’alimentation propose un large choix d’ingrédients qui permet une meilleure diversification. Que ce soit fruits, légumes, viandes ou autres produits, vous n’aurez que l’embarras du choix quant aux ingrédients proposés par les marques labellisées. Ainsi, il sera beaucoup plus simple de créer un menu sur mesure et sain pour la femme enceinte.
Manger bio doit être un choix personnel qui s’harmonise autant avec notre portefeuille qu’avec nos valeurs.