Retour au travail : les choses sérieuses commencent 

réactions quand j'annonce ma grossesse-neuf mois-

Et voilà, bébé a trois mois… Trois mois comme le congé maternité standard qui prend fin ! On a beau vous dire que ce n’est pas facile de le laisser à la nounou, il faut le vivre pour le croire… Je vous raconte mes premiers jours de retour au boulot… Rien ne sera plus jamais comme avant !

Je m’étais pourtant préparée

La nounou est calée depuis des mois, ma fille fait ses nuits et mes plus gros dossiers avaient été ramenés et potassés à la maison… C’est donc sereine que je me suis couchée ce dimanche soir, veille de grande rentrée des classes pour moi !

Sereine mais légèrement anxieuse : et si mes collègues m’avaient oubliée ? Et si la nounou n’était pas aussi bien que je le pensais ? Et si ma fille pleurait toute la journée ? Des questions, des questions et encore des questions… Résultat des courses : je n’ai pas fermé l’œil avant 2 heures du matin !

Retour sur les bancs du boulot

C’est donc avec des cernes et de la fatigue déjà accumulées que j’ai repris le chemin du boulot… C’est aussi à ce moment-là que je me suis rendue compte que je ne pouvais plus me lever une demi-heure avant de partir au travail… C’est fini ce temps où je n’avais qu’à me préparer, prendre un café et partir ! Maintenant il faut faire avec le réveil de bébé, la pause biberon, le change et le grand sac à préparer… Soit 1 heure 30 de course entre le réveil et le dépôt chez la nounou (et tout ça, sans café !)

Le dépôt chez la nounou justement

Qui s’est très bien passé pour elle et pour ma fille. Un peu moins pour moi ! Larmes de crocodile dans la voiture… Me voilà arrivée au travail avec le mascara qui coule, en plus des cernes de la nuit ! Journée se passe… Rien à dire ! Au final, on reprend vite les bonnes vieilles habitudes. C’est comme si nous n’étions jamais parties à part les pauses café plus fréquentes et qui tournent essentiellement autour des enfants. Me voilà dans le cercle très fermé des mamans qui parlent pipi, caca, maladies et tétines !


Enfin je récupère ma fille

J’avoue que j’ai quand même bien compté les heures et les minutes ce jour-là, trop impatiente de retrouver ma petite puce ! Apparemment, j’étais la seule à trépigner… Arrivée chez la nounou, elle ne m’a même pas lancé un regard, même pas un petit sourire qui montrerait que je lui ai manquée… Enfant indigne ! C’est donc le cœur serré que je l’ai récupérée et que j’ai fini ma journée. Une soirée beaucoup plus speed que d’habitude… Maintenant, il faut gérer le bain, le repas, le ménage, les machines, le repassage… En quelques heures seulement !

Qui a dit que le congé maternité était fatigant ? C’est plutôt quand on reprend le travail que les choses sérieuses commencent… Mamamia !

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire