Virée pour avoir voulu tirer son lait au travail

Une maman affirme avoir été licenciée parce qu’elle souhaitait tirer son lait au travail. Son patron trouvait cet acte grossier, choquant.

Ashley Provino, coiffeuse dans le Colorado (aux États-Unis), intente un procès contre son patron en arguant qu’il la discrimine parce qu’elle a choisi d’allaiter son enfant. La jeune maman souhaitait obtenir de petites pauses pendant la journée pour pouvoir tirer son lait. Elle a demandé à son patron Kyle Reed de s’absenter dans l’arrière-boutique pour le faire environ toutes les 4 heures, mais celui-ci a « refusé catégoriquement », ajoutant même que c’était « choquant », nous informe The Stir.

Le patron a modifié les horaires de l’employée de sorte à ce qu’elle ne travaille jamais plus de 4 heures à chaque fois, et il l’a finalement renvoyée. Une autre maman aurait été licenciée dans ce même salon de coiffure pour avoir voulu tirer son lait au retour de son congé maternité.

L’accusé nie les accusations, il affirme que tout ceci n’est que « pure fiction » et que son ex-employée ne cherche qu’à gagner de l’argent.


Un retour au travail compliqué pour les mamans allaitantes

Paula Greisen, représentante de l’ACLU, l’Union américaine pour les libertés civiles, a assuré que la discrimination au travail des mamans allaitantes « est non seulement illégale, mais aussi dommage pour les familles et entreprises du Colorado, parce que cela force les femmes à rester en dehors du lieu de travail ».

Aujourd’hui, Ashley demande à recevoir des dommages financiers, que des affiches soient accrochées dans les lieux de travail pour informer les salariés des lois, informent les travailleurs sur ce sujet, et que des pièces soient créées à l’abri des regards pour les mamans allaitantes au travail.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire