Neufmois.fr » Au fil de l'actu » VirĂ©e pour avoir voulu tirer son lait au travail

Virée pour avoir voulu tirer son lait au travail

Une maman affirme avoir Ă©tĂ© licenciĂ©e parce qu’elle souhaitait tirer son lait au travail. Son patron trouvait cet acte grossier, choquant.

Ashley Provino, coiffeuse dans le Colorado (aux États-Unis), intente un procĂšs contre son patron en arguant qu’il la discrimine parce qu’elle a choisi d’allaiter son enfant. La jeune maman souhaitait obtenir de petites pauses pendant la journĂ©e pour pouvoir tirer son lait. Elle a demandĂ© Ă  son patron Kyle Reed de s’absenter dans l’arriĂšre-boutique pour le faire environ toutes les 4 heures, mais celui-ci a « refusĂ© catĂ©goriquement », ajoutant mĂȘme que c’Ă©tait « choquant », nous informe The Stir.

Le patron a modifiĂ© les horaires de l’employĂ©e de sorte Ă  ce qu’elle ne travaille jamais plus de 4 heures Ă  chaque fois, et il l’a finalement renvoyĂ©e. Une autre maman aurait Ă©tĂ© licenciĂ©e dans ce mĂȘme salon de coiffure pour avoir voulu tirer son lait au retour de son congĂ© maternitĂ©.

L’accusĂ© nie les accusations, il affirme que tout ceci n’est que « pure fiction » et que son ex-employĂ©e ne cherche qu’Ă  gagner de l’argent.

Un retour au travail compliqué pour les mamans allaitantes

Paula Greisen, reprĂ©sentante de l’ACLU, l’Union amĂ©ricaine pour les libertĂ©s civiles, a assurĂ© que la discrimination au travail des mamans allaitantes « est non seulement illĂ©gale, mais aussi dommage pour les familles et entreprises du Colorado, parce que cela force les femmes Ă  rester en dehors du lieu de travail ».

Aujourd’hui, Ashley demande Ă  recevoir des dommages financiers, que des affiches soient accrochĂ©es dans les lieux de travail pour informer les salariĂ©s des lois, informent les travailleurs sur ce sujet, et que des piĂšces soient crĂ©Ă©es Ă  l’abri des regards pour les mamans allaitantes au travail.

À lire absolument