Hauts les seins après bébé !

On a décidé d’allaiter bébé, bien convaincue que c’est la meilleure alimentation qui soit pour lui. Mais voilà, très vite, nos seins font des caprices. Devant l’inconfort qui en résulte, on serait bien tentée de sevrer bébé manu militari. Evelyne Cosquer-Féry, sage-femme, nous donne les clés d’un allaitement au long cours.

Mes seins ont des crevasses

Petites fissures ou gerçures des mamelons, les crevasses apparaissent sur les seins au début de l’allaitement. Rien de plus courant : une femme qui allaite sur quatre en souffre. Les raisons ? Une fragilité de la peau, surtout si on a la peau claire, une hygiène des mamelons insuffisante ; un soutien-gorge d’allaitement en tissu synthétique trop serré ou pas assez selon les cas ; une alimentation trop acide…

Comment prévenir la crevasse ? Laver les seins avant et après chaque tétée et bien les sécher afin d’éviter toute humidité qui favorise la macération propice aux crevasses. Mieux positionner bébé au sein, en variant les positions. Utiliser des coupelles de protection percées qui permettent au lait de perler sans mouiller la muqueuse.

Et si ça fait mal ? Si une crevasse est apparue sur un sein et pas sur l’autre, on donne à bébé pendant quelques heures le sein non douloureux en désengorgeant manuellement l’autre car le tire-lait est dans ce cas déconseillé. On pose sur la zone sensible des cataplasmes d’Antiphiogistine, d’Alumine ou d’Osmogel pour calmer la douleur, ou, si on n’en a pas sous la main, tout simplement un sac de glaçons puis des cataplasmes de miel sur les crevasses pour désinfecter et cicatriser. Enfin, avant et après chaque tétée, cinq granules de Nitricum acideum 9 CH ont un effet antidouleur avéré, à alterner avec Graphites 15 CH. Si la douleur est très vive pendant la tétée au point d’irradier jusqu’à l’épaule, on prend Croton tiglium 5CH à raison de trois granules toutes les heures.

Attention ! Si la douleur persiste, s’accompagne d’une poussée de fièvre et de frissons, on consulte sans tarder ! Il s’agit peut être d’une lymphangite ou même d’un abcès qui nécessite un traitement spécifique.


Mes seins sont engorgés

Après des débuts faciles ou pas, il arrive que tout d’un coup, on ait trop de lait et que les remontées de lait soient douloureuses. Pas de fièvre, donc pas d’inquiétude, mais ça n’empêche pas la douleur.

Comment soulager la douleur ? Pour accélérer la circulation sanguine, il faut prendre des douches chaudes et poser des cataplasmes chauds d’argile verte. Si la douleur est forte, on peut prendre deux comprimés de paracétamol deux ou trois fois par jour. Mettre bébé au sein aussi souvent que possible stimule la montée de lait mais il faut impérativement éviter le tire-lait.
Pour soulager la douleur, on peut avoir recours à l’homéopathie : Apis 5CH  soigne bien les inflammations ; Bryonia 5CH  excelle contre les sensibilités excessives, Belladona 5CH soulage les douleurs battantes, Ricinus Communis 5CH tempère les remontées de lait douloureuses et favorise l’écoulement du lait.

Attention ! Ceci étant, si la douleur s’intensifie, que la fièvre s’installe, il faut impérativement consulter !

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire