Préparation à l’accouchement : choisir la méthode qui vous convient

Classique, yoga, natation, haptonomie… les préparations à l’accouchement ne manquent pas! Choisissez celle qui vous convient le mieux pour aborder le plus sereinement possible le jour de votre accouchement !

 

Préparation à l’accouchement classique

Mise au point en 1951 par le Dr Fernand Lamaze, la “préparation à l’accouchement sans douleur”, méthode tout à fait classique, certes, mais ni vieillotte ni inefficace, demeure aujourd’hui un excellent moyen d’apprendre à “gérer” votre accouchement, à maîtriser et “accepter” la douleur. Avec la sage-femme, vous ferez le point sur les modifications physiques dues à votre grossesse et sur les différentes phases de l’accouchement, démonstration vidéo à l’appui. Et surtout, elle vous enseignera une technique respiratoire pour “récupérer” entre les contractions et apprendre à vous relaxer. Elle vous expliquera aussi les mouvements d’une gymnastique simple, qui vous aidera à contrôler les muscles les plus sollicités lors de l’accouchement. Votre conjoint pourra d’ailleurs participer avec profit à ces séances. Si l’idée de groupe vous déplaît, il est possible de contacter une sage-femme libérale pour des cours personnalisés. En piscine, entourée de la sage-femme et d’un maître nageur, vous êtes “portée” par l’eau : les exercices de respiration sont facilités et l’entraînement musculaire s’opère dans des conditions idéales, en particulier si vous souffrez de troubles veineux, de sciatique, de constipation et bien sûr du mal de dos, fréquent dans les derniers mois. La natation, excellente pour la circulation, le souffle et l’élasticité de la peau, tonifie notamment les muscles internes des cuisses, préférez cependant la natation brasse coulée pour éviter de creuser le dos.

 

Se préparer à accoucher en se relaxant

Par ailleurs, la sage-femme pourra vous guider vers les méthodes qui répondent bien à vos attentes. Parce que la concentration et le “recentrage” sur soi sont considérés comme des ressources inestimables pour bien accoucher, de plus en plus de maternités proposent des séances de yoga, discipline spirituelle et corporelle basée sur des exercices de posture et de respiration. En plus d’un important entraînement à la relaxation, qui vous aidera à prendre conscience de votre corps, vous découvrirez des mouvements et des positions qui feront travailler vos muscles, votre bassin, votre périnée.
Dans cet état de vigilance extrême, vous vous sentirez, en plus, totalement à l’écoute de votre bébé. Ces séances exigent du temps et un réel investissement personnel.


 

Haptonomie, sophrologie, acupuncture…il existe plusieurs méthodes de préparation à l’accouchement

Il existe encore d’autres méthodes de préparation à l’accouchement, comme l’haptonomie, qui unit étroitement le père et la mère autour du bébé, ou comme l’acupuncture, technique millénaire inoffensive pour l’enfant à naître, ou encore comme la sophrologie, qui conjugue relaxation, concentration, autosuggestion, avec un certain degré d’hypnose – la sage-femme, d’une voix douce et monocorde, vous amène à “vivre” en imagination les diverses étapes de l’accouchement. Bref, bien préparée, vous serez en mesure de modifier la perception de vos sensations… et donc de la douleur !

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire