Réussir la première séparation avec bébé

La première séparation avec son bébé est toujours une épreuve, mais cette étape est indispensable pour l’aider à devenir autonome.

 

Se séparer de son bébé entre 0 et 6 mois

Ici, c’est surtout vous qui aurez du mal à laisser bébé, qui malgré son jeune âge percevra votre inquiétude. C’est pourquoi, si vous devez vous séparez, rassurez-vous au maximum:

  • Allez-y progressivement, en prévoyant une séparation courte (de quelques heures à une journée) jusqu’à ses 3 – 4 mois, puis de quelques jours par la suite.
  • Préparez le séjour de votre tout-petit : chez vous, montrez à la nounou les indispensables de bébé (couches, biberons, joujoux, doudou, tétine…). Dans un autre environnement, emportez des objets familiers à l’univers de votre tout-petit (boîte à musique, mobile, nounours, couverture…).
  • Laissez des coordonnées précises pour vous joindre, et les numéros des personnes pouvant intervenir rapidement : parents, médecin, amis.
  • Profitez d’une sortie ludique pour la 1e séparation, afin d’être plus détendue.

 

Laisser bébé à la crèche

L’entrée à la crèche va changer vos modes de vie à tous les deux, ce qui peut être source d’angoisses. Aussi, pour vivre cette étape sereinement, participez à la période d’adaptation proposée par toutes les crèches, pour passer quelques jours avec votre tout-petit dans son nouvel environnement, et faire connaissance ensemble avec les assistantes maternelles, les autres enfants et leurs parents. Le Jour J, restez calme et tout ira bien. Expliquez à bébé que vous ne l’abandonnez pas, que vous reviendrez le chercher. Pas de cachotterie pour éviter qu’il ne se sente trahi.
Astuces pour des séparations sereines :

  • Afin de vous rassurer, préparez une check-list pour vous et la baby-sitter.
  • En cas de garde hors de la maison, enregistrez les bruits que bébé a l’habitude d’entendre (les oiseaux qui chantent, le chat qui ronronne, les bruits de la rue…) pour qu’il ne soit pas trop dépaysé.

 

Se séparer de son bébé entre 6 et 12 mois

C’est la période la plus délicate pour une première séparation, car c’est l’époque des « grandes peurs ». Bébé s’accroche à vous car il vient de comprendre que vous ne faites pas partie de lui, et que par conséquent vous pouvez le quitter à tout moment. C’est pourquoi une préparation progressive s’impose. Avant de confier votre tout-petit à sa future nounou, présentez-la lui et passez toute une après-midi tous les trois si possible. Le must : visitez les futurs lieux si la garde ne se passe pas chez vous. Quant à l’entrée en crèche, soyez encore plus rigoureuse sur les journées d’adaptation.

Astuces pour des séparations sereines :

  • Ne prenez jamais votre tout-petit au dépourvu : expliquez toujours ce qui se passe et répétez-lui chaque jour que vous ne l’abandonnez pas et que vous viendrez le chercher. Ce sera votre petit rituel quotidien !
  • Si votre enfant a un doudou, portez-le sur vous quelques heures pour qu’il s’imprègne de votre parfum. Bébé se sentira ainsi beaucoup plus en sécurité.
  • Si vous ne pouvez pas présenter votre tout-petit à la personne qui va le garder, donnez à bébé un foulard de sa future baby-sitter, pour qu’il se familiarise à son odeur.
  • Montrez-lui également une photo d’elle et faites-lui entendre le son de sa voix.

 


Se séparer de son bébé entre 12 et 24 mois

A cet âge-là, bébé a bien enregistré que « maman pas là » ne signifie pas « bébé abandonné » ! Mais cela n’implique pas pour autant une séparation plus facile. Elle sera simplement moins traumatisante, si elle se fait en douceur et dans la bonne humeur bien sûr. Pour bien préparer bébé, présentez-lui la personne qui s’occupera de lui. Faites de bébé un acteur de cet événement : laissez-le vous aider à préparer son petit sac de « voyage ». Enfin, passez un coup de fil quotidien à la personne qui s’occupe de lui, si votre absence dépasse les 24h, afin qu’elle lui transmette un gros bisou de votre part. Si vous tenez absolument à lui parler, préférez le matin ou le soir, périodes de la journée où bébé risque d’avoir un petit coup de blues.
Astuces pour des séparations sereines :

  • Votre tout-petit n’a pas encore la notion du temps. Aussi, si vous vous absentez plusieurs jours, expliquez-lui le nombre de dodos qui vont vous séparer. Concrétisez ce point de repère avec un boulier, un puzzle, ou encore des magnets à retirer du frigo chaque matin, au réveil.
  • A l’aide de ses nounours ou de ses poupées, jouez à « maman s’en va » ou « bébé part en vacances ». Vous verrez, c’est idéal pour tout dédramatiser !

 

Se séparer de son enfant entre 2 et 3 ans

Si vous n’avez jamais été séparés, il est temps de combler cette lacune, car l’entrée en maternelle approche à grands pas ! Le secret d’une première séparation en douceur ? L’explication et la concrétisation : montrez-lui des photos de la personne qui va le garder, visitez les lieux de son séjour, racontez-lui ce qui va s’y passer, ce qu’il y fera… Et pour faciliter cette épreuve, l’attitude de la personne qui le prendra en charge est décisive ! Jeux, activités et patience sont les clés de la réussite ! De votre côté, n’oubliez pas le décompte des nuits comme point de repère et le coup de téléphone ou le contact par webcam une fois par jour minimum.
Astuces pour des séparations sereines :

  • Lorsque vous quittez bébé, laissez-le fermer la porte derrière vous, afin qu’il prenne possession des lieux où il va vivre sans vous.
  • Pour alléger votre absence, confiez-lui une mission : faire un dessin, réaliser un objet en pâte à modeler, apprendre à compter jusqu’à 5…

Quel que soit l’âge de la première séparation, ne multipliez pas les bouleversements dans la vie de votre tout-petit. Lors des retrouvailles, ne vous précipitez pas sur votre tout-petit. Restez calme pour ne pas le dérouter. Si bébé fait la tête, pas de panique. C’est sa façon de vous montrer que tout s’est bien passé sans vous. Si au contraire il fond en larme et vous court dans les bras, c’est qu’il libère toute l’émotion de la journée.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire