Neufmois.fr » Ma Grossesse » Accoucher » Retour de couches : dĂ©mĂȘlons le vrai du faux

Retour de couches : dĂ©mĂȘlons le vrai du faux

Trop de mamans croient qu’une fois la grossesse terminĂ©e et l’accouchement passĂ©, on en a fini avec les contraintes gynĂ©cologiques
. Eh bien non, il faut penser aussi Ă  l’aprĂšs accouchement ! Mais qu’en est-il des suites de l’accouchement ? Le retour de couches, autrement dit le retour des rĂšgles aprĂšs l’accouchement, peut en surprendre plus d’une. Mieux vaut donc l’anticiper !

On appelle retour de couches les pertes brunes qui s’écoulent aprĂšs l’accouchement

Faux ! Le sang brunĂątre perdu aprĂšs la naissance de bĂ©bĂ© s’appelle les « lochies ». Ces pertes tout Ă  fait normales peuvent durer quelques semaines. Il s’agit en fait de caillots ou de dĂ©bris de la muqueuse utĂ©rine. Vers le 12Ăšme jour aprĂšs la naissance, elle deviennent plus abondantes et on parle alors d’un « petit retour de couches ».

Je ne peux pas concevoir d’enfant avant le retour de couches

Faux ! Attention, la date du retour de couches ne dĂ©termine pas la date de reprise de la fertilitĂ©. Ne pas avoir ses rĂšgles ne signifie pas que l’on n’ovule pas. Il n’est pas rare que faute de prĂ©cautions, des jeunes mamans soient Ă  nouveau enceinte pendant cette pĂ©riode. Une contraception adaptĂ©e est donc indiquĂ©e.

Le retour de couches arrive environ 6 semaines aprùs l’accouchement

Vrai. Si les lochies commencent dĂšs aprĂšs la naissance, le fameux retour de couches lui, peut apparaĂźtre 6 semaines aprĂšs l’accouchement ou bien plus tard pour les mamans qui allaitent. Il s’agit de la reprise des rĂšgles. Elles sont gĂ©nĂ©ralement plus longues et plus abondantes que d’habitude. Mieux vaut Ă©viter d’utiliser des tampons – l’appareil gĂ©nital, encore fragilisĂ© par le traumatisme de l’accouchement les supportera mal – et utiliser des serviettes hygiĂ©niques.


J’allaite mon bĂ©bĂ©, donc je ne peux pas tomber enceinte !

Vrai
 et faux ! La lactation est dĂ©clenchĂ©e par une hormone, la prolactine, qui fait monter le lait et interrompt le cycle menstruel de la jeune maman. ThĂ©oriquement, quand l’allaitement est exclusif, impossible de concevoir un enfant pendant l’allaitement puisque le retour de couches ne se fera que quelques semaines aprĂšs la fin de l’allaitement. Attention tout de mĂȘme : entre deux tĂ©tĂ©es, le taux de prolactine baisse et l’ovulation n’est plus bloquĂ©e. Tomber enceinte mĂȘme en allaitant est donc rare mais pas impossible, protĂ©gez-vous.

Je ne peux pas utiliser de contraceptif avant le retour de couches, surtout si j’allaite !

Faux. La maman doit se protĂ©ger dĂšs la reprise des rapports sexuels, mĂȘme si le retour de couches ne s’est pas encore fait. Seuls les prĂ©servatifs masculins et la pilule contraceptive peuvent ĂȘtre utilisĂ©s. Le stĂ©rilet ou les contraceptifs locaux sont Ă  Ă©viter : l’utĂ©rus n’a pas repris sa taille initiale. Pour celles qui donnent le sein Ă  bĂ©bĂ©, il existe une pilule minidosĂ©e progestative compatible avec l’allaitement. Vous n’avez plus aucune excuse pour ne pas vous protĂ©ger.


À lire absolument