Et si avoir un gros bébé augmentait le risque de cancer du sein ?

Le poids du bébé à la naissance pourrait avoir une incidence sur le développement futur d’un cancer du sein chez la maman. En cause, les hormones… et sans doute aussi l’hygiène de vie !

 

 

 

 

 

Après le diabète gestationnel et la prématurité, revoilà le poids de naissance sur la sellette !

 

Selon une étude menée par l’Université du Texas et publiée mi-juillet, les femmes qui donnent naissance à un premier bébé d’un poids de 3,750 kg ou plus ont un risque 2,5 fois plus élevé de développer un cancer du sein.

Les 410 femmes ayant participé à l’étude ont été suivies pendant 17 ans : 31 (soit 7,6%) d’entre elles qui ont développé un cancer du sein vers la fin de la cinquantaine ou le début de la soixantaine avaient donné naissance à des bébés au poids plus élevé.

Mais les chercheurs texans restent mesurés dans leur analyse : s’il y a manifestement une association à étudier, rien ne prouve encore que celle-ci soit de cause à effet.

Et puis il y a bien d’autres causes à la survenue d’un cancer du sein, le tabagisme, notamment…

 


Mais si la cause à effet était avérée, quel serait le mécanisme déclencheur ?

Selon l’étude, les mamans dont les bébés ont un poids supérieur à 3,750 kg auraient une production accrue d’hormones associées au cancer du sein. En revanche, le poids de la mère au moment de la naissance ne serait pas en cause.

 

En tout état de cause, ce n’est qu’une étude qui sera sans doute contredite ou du moins sérieusement relativisée par d’autres travaux dans quelque temps. Ce qui reste acquis, c’est que l’allaitement pendant au moins six mois, minore le risque de développer ce cancer… Ainsi que la pratique d’une activité physique !

 

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire