Neufmois.fr » Ma Grossesse » 7 choses Ă  savoir sur le CMV pour ne pas stresser inutilement

7 choses Ă  savoir sur le CMV pour ne pas stresser inutilement

Lors des examens de dĂ©pistage du premier trimestre, vous verrez apparaĂźtre sans doute trois lettres mystĂ©rieuses : CMV. Et certaines d’entre vous se rappelleront peut-ĂȘtre le tĂ©moignage d’un papa qui a fait le buzz en 2015 sur les rĂ©seaux sociaux. Pourquoi ? Parce que son bĂ©bĂ© de 5 semaines Ă©tait dĂ©cĂ©dĂ© quelques annĂ©es plus tĂŽt à cause du cytomĂ©galovirus. Il n’en fallait pas moins pour dĂ©clencher un raz de marĂ©e d’anxiĂ©tĂ© chez les futurs parents. Mais rassurez-vous, les cas dramatiques, comme celui de ce papa, sont extrĂȘmement rares. NĂ©anmoins ce cytomĂ©galovirus qui se promĂšne autour des femmes enceintes et contamine les bĂ©bĂ©s in utero nĂ©cessite quelques prĂ©cautions trĂšs simples pour le tenir Ă  distance.

La contamination est souvent asymptomatique

Ce cytomegalovirus est un virus de la mĂȘme famille que la varicelle et l’herpĂšs. Le CMV se transmet par les sĂ©crĂ©tions corporelles (salive, urine, larmes, sperme, sĂ©crĂ©tions vaginales) et les jeunes parents sont donc particuliĂšrement exposĂ©s au virus en effectuant la toilette de leur jeune enfant. Si le virus se balade Ă  son aise chez les adultes, la grande majoritĂ© des personnes qui le contractent ne dĂ©veloppent aucun symptĂŽme, ou juste de la fiĂšvre et des courbatures. Dans de rares cas, le virus peut contaminer le foetus (1% des naissances totales).

La contamination pendant la grossesse est rare

Seulement 0,2% Ă  2,4% des femmes enceintes contractent la maladie pendant la grossesse. Le tĂ©moignage de ce papa sur les rĂ©seaux sociaux, Ă©mouvant certes, est donc un cas extrĂȘmement rare. Les consĂ©quences de la transmission mĂšre/fƓtus, quand elle est effective, sont plus rares mais plus graves au cours du premier trimestre (mort in utero, sĂ©quelles psychomotrices) mais la majoritĂ© des fƓtus infectĂ©s au premier trimestre n’ont pas de sĂ©quelles. En cas d’infection, un suivi prĂ©natal spĂ©cifique permet d’estimer les risques pour le futur bĂ©bĂ©. Parfois, le bĂ©bĂ© est contaminĂ© aprĂšs la naissance mais c’est en gĂ©nĂ©ral sans gravitĂ©.

À lire absolument

Laisser un commentaire