6 choses à savoir sur l’herpès pendant la grossesse

En raison de son système immunitaire immature, le bébé doit être particulièrement protégé pendant la grossesse, lors de l’accouchement et des semaines qui suivent. Et si vous êtes porteuse du virus de l’herpès ou son papa ? Pas de panique, ça se gère assez facilement. Petit rappel des points à connaitre.
 

L’herpès est contagieux avant, pendant et après l’accouchement

Eh oui, si vous contractez le virus pendant votre grossesse, il va se balader dans votre circulation sanguine et peut parfois atteindre le fœtus. Ou alors, le virus, présent dans les sécrétions vaginales peut aussi contaminer bébé lors d’une naissance par voie basse. Si vous n’êtes pas consciente d’être porteuse du virus car vous n’avez jamais souffert de poussées d’herpès, il y a risque de contamination par ignorance. Mais bébé sera traité dès sa naissance sans souci.
 

Le pire n’est jamais certain, le virus peut très bien ne pas contaminer bébé

Si vous êtes porteuse du virus avant la conception et le savez, c’est simple : un traitement sera mis en place en cas de besoin pendant la grossesse et pendant l’accouchement, qui pourra avoir lieu par césarienne pour mieux protéger bébé. Souvent bébé passe entre les gouttes, donc pas d’inquiétude excessive, juste de la prévention !
 

Il faut dépister tôt les premiers symptômes

Ne stressez pas, cette situation de contamination post-conception est extrêmement rare. Si jamais elle se produisait, il faudra alors être très vigilante pour reconnaître la première poussée d’herpès pendant la grossesse et consulter rapidement son gynécologue dès que vous ressentez des démangeaisons ou des brûlures au niveau génital, accompagnées de rougeurs et de petites cloques, avec ou sans fièvre. Un traitement vous sera prescrit et l’accouchement sera pris avec des pincettes (césarienne souvent). Quant à bébé, il sera traité dès la naissance en cas de naissance par voie basse.

Vous pouvez être porteuse du virus et asymptomatique

Asymptomatique ne veut pas dire que le virus est en sommeil. La contagion mère/enfant reste possible et c’est souvent la contamination du bébé à la naissance qui permet de découvrir que la maman était porteuse du virus. Dans ce cas, bébé est traité aussitôt et bientôt il n’y paraît plus.
 


On peut éviter la contamination enceinte, même si son conjoint est porteur

Rassurez-vous, ce ne sera pas abstinence obligée sauf pendant la poussée d’herpès. En dehors de la poussée, il est plus que conseillé d’utiliser un préservatif pour protéger bébé, surtout les deux derniers mois. Attention aux bisous amoureux si votre chéri à un bouton de fièvre. Et aux caresses aussi car un simple contact du bout des doigts sert de véhicule au virus qui squattera alors d’autres parties du corps. Au moindre symptôme (lire plus haut), on consulte le gynéco.
 

Bébé doit être protégé pendant plusieurs semaines des risques d’herpès

Vous n’êtes pas porteuse du virus et votre chéri non plus. Tant mieux ! Mais gare à la bonne copine qui ne peut s’empêcher d’embrasser votre bébé. Il va falloir montrer les dents en cas de besoin et interdire ces gestes invasifs de la part des tiers afin de protéger votre nourrisson des microbes et des virus, tel celui de l’herpès. Si c’est vous ou votre conjoint qui êtes porteurs, un traitement sera donné à bébé et le personnel soignant vous donnera quelques conseils pour câliner bébé sans risques le temps que la poussée régresse. Mais si c’est un proche ou une simple relation, c’est plus ennuyeux car vous n’êtes pas forcément informée de son état de santé. La prudence impose d’interdire tout contact trop intime avec bébé durant les premières semaines, sauf papa et maman (hors bouton de fièvre). Exigez que tout le monde se lave les mains (comme vous) avant d’approcher bébé, fasse risette à distance et ne touche pas bébé, herpès ou pas, d’ailleurs !
 
Bon, ok, un joker pour les grands-mères et les très proches (votre frangine et celle de chéri limite !) mais n’hésitez pas à vous montrer indiscrète côté santé, même si ça ne le fait pas vraiment de demander à belle-maman si elle est clean de ce côté-là ! Tant pis pour les bonnes manières ! Si l’un de vous deux ou un proche est contaminé par le virus, observez bien bébé : cloques, œil rouge larmoyant, irritabilité, abattement, peu d’appétit, fièvre… filez chez le médecin très vite mais sans paniquer : le traitement est efficace et remettra vite bébé d’aplomb.
 
couple enlace herpes grossesse

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire