Masturbation et grossesse : halte au tabou !

Pour certains couples la grossesse n’a que peu d’impact sur la sexualité du couple mais le plus souvent, les rapports sexuels se voient modifiés. Le ventre s’arrondit et occupe de plus en plus de place, ce qui rend certaines positions sexuelles inconfortables. Le désir peut s’émousser. Mais la grossesse est aussi une occasion unique pour vous de réinventer votre sexualité, en duo ou en solo.

La grossesse influence la libido de la femme

Au premier trimestre de la grossesse la future maman souffre fréquemment de nausées, de douleurs aux seins, de fatigue. Bref, le désir n’est pas toujours au rendez-vous ! Même s’il n’y a pas de règles en la matière, dès le deuxième trimestre, la libido des femmes enceintes peut connaître un coup de chaud. La dilatation de l’utérus et du périnée constitue une stimulation physiologique importante. La fréquence des envies sexuelles de la future mère peut grimper, grimper au point de fatiguer Monsieur. Alors pourquoi ne pas se satisfaire soi-même ? Il n’y a pas lieu de se culpabiliser, le plaisir solo n’est pas nuisible à votre enfant, au contraire !

Se masturber enceinte est permis !

Associée à la culpabilité, la masturbation de la femme enceinte se fait souvent dans la crainte : « je vais accoucher prématurément, l’orgasme donne des contractions ». Rien de tout cela n’est vérifié ! D’accord, l’orgasme provoque des contractions de l’utérus. Mais ces contractions banales et sans conséquence sont différentes de celles du ‘travail’ de l’accouchement puisqu’elles sont ascendantes (l’objectif premier étant d’aspirer le sperme).

Ces contractions sont généralement très brèves et sont plutôt le signe que l’orgasme est fort. Le savez-vous ? L’orgasme libère des endorphines, hormones du plaisir et du bonheur qui font planer votre bébé. Alors, masturbez-vous sans craintes !


La masturbation comme alternative à la pénétration pendant la grossesse

Toutes les futures mamans ne voient pas leurs envies sexuelles monter en flèche. Chez certaines au contraire, elles se mettent en sommeil. La sécheresse vaginale n’est pas rare au cours de la grossesse, le corps change, la pénétration peut être alors moins agréable, voire douloureuse chez la femme. Ce n’est pas une raison pour devenir chaste.

Et la tendresse et la sensualité alors ? Une relation sexuelle sans pénétration offre bien des ressources ! Caresses coquines, massages, masturbations réciproques… Le plaisir ne nuit pas à la santé du fœtus ! Le plus dur est de trouver une position qui vous satisfasse et ne vous fatigue pas. Vous pouvez redécouvrir la sexualité et le plaisir différemment, et votre intimité pourra ainsi en être renforcée et changée ! Le maintien de la sexualité pendant la grossesse entretient une intimité amoureuse qui sera profitable à l’équilibre du couple après l’arrivée de bébé. Voyez la grossesse comme votre nouvelle lune de miel, le moment de tous les possibles. N’oubliez pas que c’est pendant la grossesse que certaines femmes ont connu leur premier orgasme. Alors profitez-en !

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire