Herpès pendant une grossesse : quelles précautions prendre ?

Pendant la grossesse, certaines précautions sont à prendre non seulement pour vous mais aussi pour le fœtus. Et c’est d’autant plus vrai quand il s’agit de se préserver de maladies sexuellement transmissibles. Neuf Mois fait le point sur les précautions à prendre en cas d’herpès pendant la grossesse.

Il existe deux sortes d’herpès

Il faut distinguer deux sortes d’herpès, le HSV1, herpès labial dont le bouton de fièvre est un des symptômes les plus connus, et le HSV2, herpès génital. L’herpès génital se distingue par les démangeaisons, brûlures et picotements qu’il provoque. En France, près de 2 millions de personnes vivent avec l’herpès génital, parmi elles se trouvent des femmes enceintes. Maladie virale, l’herpès reste dans l’organisme de la personne infectée pour la vie. Certaines personnes connaissent des poussées régulières alors que d’autres ont plus de chance, la maladie ne se manifestant qu’une seule fois.

Que se passe-t-il si on a été contaminée par le virus de l’herpès avant ou pendant la grossesse ?

Si vous avez été contaminée avant la grossesse, bien que le virus de l’herpès soit présent, le risque que bébé soit infecté est faible. Si le médecin a un doute, il vous prescrira un traitement préventif afin de limiter le danger pendant la grossesse. Le vrai risque de contamination se situe au moment de l’accouchement, tout particulièrement si la future maman a une crise à ce moment-là. Dans ce cas-là, la césarienne est souvent préférée pour éviter que bébé ne soit en contact avec le virus et ne soit contaminé. Si la première contamination de la femme a lieu pendant sa grossesse, il faudra qu’elle en avertisse rapidement son médecin car le virus passe par le sang et viendra s’en prendre au système immunitaire encore immature du fœtus. Là encore, la contamination peut aussi avoir lieu pendant l’accouchement, quand bébé est en contact avec les sécrétions vaginales. Toutes les précautions seront donc prises pour préserver la santé de bébé. En cas de contamination, il recevra immédiatement un traitement approprié.

Il arrive aussi que la maman soit porteuse du virus sans manifestation externe

C’est seulement à la naissance de l’enfant qu’on se rendra compte de la contamination. Bébé sera mis sous traitement très vite et tout rentrera dans l’ordre. La maman doit être à l’écoute de son corps et détecter le moindre signal. Il faudra reconnaître la première poussée d’herpès (douleurs au niveau des organes génitaux, brûlures…) et en informer votre gynécologue qui décidera des mesures à prendre pour préserver Bébé ou alors le soigner dès les premiers jours de vie. Dans tous les cas, il faut être particulièrement vigilante, une étude récente montre que la réponse immunitaire de la maman en cas de poussée d’herpès pourrait augmenter le risque de survenue d’autisme.

Voir Aussi

https://www.youtube.com/watch?v=1zFKsUVZh4s

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire