Neufmois.fr » Ma Grossesse » 3 choses Ă  savoir sur les sondes Ă©chographiques

3 choses Ă  savoir sur les sondes Ă©chographiques

De temps Ă  autre, la question de la dĂ©sinfection des sondes Ă©chographiques utilisĂ©es aussi en gynĂ©cologie-obstĂ©trique fait dĂ©bat. Dans certains pays, la lĂ©gislation est plus sĂ©vĂšre qu’en France. A juste raison ? Le Dr Marc-Alain Rozan, gynĂ©cologue-­obstĂ©tricien, vous explique comment ça se passe.

Quelle est la procédure de désinfection des sondes vaginales en France ?

Lorsque l’on utilise une sonde vaginale, on la nettoie à l’aide d’une lingette prĂ©vue Ă  cet effet. Ensuite on pose une gaine en plastique Ă  usage unique et on pratique l’examen. À la fin, on observe la sonde. Si la gaine est dĂ©chirĂ©e ou salie, on met la sonde Ă  tremper dans une solution dĂ©sinfectante. Par contre, si elle ne prĂ©sente aucun indice d’infection, elle sera nettoyĂ©e avec une nouvelle lingette à l’aide de produits spĂ©ciaux, dĂ©tergents et dĂ©sinfectants, certifiĂ©s CE, et laissĂ©e Ă  sĂ©cher Ă  l’air libre. Elle est donc bien dĂ©sinfectĂ©e aprĂšs chaque examen.

Quels sont les risques d’infection ?

Il n’y a pas de risques quand la patiente et le praticien ont une bonne hygiĂšne et que le protocole de prĂ©paration est respectĂ©. Les niveaux 1, 2 et 3 de dĂ©sinfection des sondes échographiques sont des protocoles affinĂ©s par des hygiĂ©nistes. Le vagin est une cavitĂ© fermĂ©e par l’utĂ©rus, et cette cavitĂ© fermĂ©e et la gaine posĂ©e sur la sonde suffisent à une bonne protection.

Certains pays sont réputés plus exigeants que la France en matiÚre de désinfection des sondes échographiques : quelles méthodes utilisent-­ils ?

DiffĂ©rents pays (Allemagne, Suisse, Turquie, Australie, Etats-Unis, Canada
) ont imposĂ© la dĂ©sinfection systĂ©matique de la sonde Ă©chographique dans un bain dĂ©sinfectant. MĂ©thode dite de niveau Ă©levĂ©. Mais la France se contente d’une dĂ©sinfection de niveau bas par lingettes dĂ©sinfectantes en l’absence de dĂ©chirure de la gaine. Cependant, certains mĂ©decins en France utilisent des appareils de dĂ©sinfection Ă  rayons ultra-­violets (UVC) par principe de prĂ©caution et non pas par nĂ©cessitĂ© absolue.


Source :

Société Française de Radiologie

 


À lire absolument