S.O.S, et si j’accouche sur mon lieu de vacances ?

Vous avez prévu de partir changer d’air alors que votre troisième trimestre est déjà (bien) entamé ? Gardez à l’esprit que vous pourriez bien ressentir vos premières contractions sur la terrasse d’un chalet d’altitude ou perdre les eaux à la plage ! Alors, que faire et comment éviter de paniquer si bébé s’annonce plus tôt que prévu ? Diane Guelton, sage-femme, nous explique comment faire face à un accouchement imprévu.

Quelle doit être la première réaction d’une future maman qui pense être en début de travail ?

Ne pas paniquer surtout ! Le travail dure en moyenne 8 heures pour un premier enfant mais certaines femmes peuvent connaître des périodes de travail bien plus courtes… ou bien plus longues ! Le travail peut débuter de deux façons différentes. Le plus souvent par des contractions utérines, qui sont le moteur du travail à condition que le rythme et l’intensité soient suffisants pour obtenir une dilatation. Les contractions doivent être régulières (toutes les 3 à 6 minutes), durer environ 90 secondes, augmenter en intensité et se rapprocher progressivement. La douleur est localisée dans le bas du dos et de l’abdomen. Ou alors, le travail peut s’annoncer par la rupture de la poche des eaux avec ou sans contractions. Il s’agit de la perte du liquide amniotique (transparent et liquide comme de l’eau) par le vagin.

Quels documents la maman doit-elle emporter absolument en vacances ?

La femme enceinte doit emporter son dossier du suivi de grossesse, soit :

  • Toutes les prises de sang effectuées pendant la grossesse
  • Le prélèvement vaginal
  • Les clichés et compte-rendu des trois échographies
  • Un double des consultations prénatales (si possible)
  • Un double de la consultation d’anesthésie (obligatoire pour avoir une péridurale à l’improviste)
  • Son projet de naissance
  • Un sac comprenant les affaires nécessaires pour le bébé durant une semaine

 Comment se préparer à l’éventualité d’accoucher dans un hôpital où l’on n’a pas été suivie ?

La situation idéale est évidemment d’accoucher dans la maternité où vous avez été suivie. Cependant, si vous partez en vacances le dernier mois de votre grossesse, c’est-à-dire entre 37 et 41 SA, voire parfois même un peu avant, il faut vous préparer à l’éventualité d’accoucher à proximité de votre lieu de vacances. Pour cela, contactez dès votre arrivée l’établissement où vous allez être susceptible d’accoucher : clinique ou hôpital. Vous pourrez ainsi poser les questions nécessaires à l’équipe de garde et leur demander la démarche à suivre pour accoucher au sein de l’établissement. Même si votre grossesse est encore loin du terme, prenez toujours note, dès votre arrivée sur votre lieu de vacances, des coordonnées d’un gynécologue-obstétricien, d’une sage-femme libérale et de la maternité la plus proche. Et achetez des gants à usage unique à la pharmacie ainsi que de la ficelle (lire plus bas !).

Qui contacter en cas de début de travail ?

En cas de début de travail, appelez la maternité que vous avez déjà contactée. Si vous n’avez pas eu le temps de le faire, appelez les urgences de l’hôpital le plus proche. Si la maternité est accessible en moins de 30 minutes, vous pouvez alors vous y rendre en voiture. Sinon, appelez une ambulance. Une fois sur place, la clé d’un accouchement zen est la communication avec l’équipe et en particulier avec la sage-femme de garde. Il faut lui raconter le déroulement de votre grossesse, lui expliquer gentiment votre conception de la naissance, vos souhaits, lui raconter les points positifs et négatifs de vos précédents accouchements.

Quel est le rôle du futur papa quand le travail se déclenche ?

Sur votre lieu de vacances comme à votre domicile habituel, votre conjoint est là pour vous soutenir. C’est-à-dire :


  • Qu’il doit regrouper toutes les affaires
  • Qu’il doit s’occuper du moyen de transport pour aller à la maternité
  • Qu’il doit vous aider à gérer la douleur en vous aidant à rythmer votre respiration, en massant le bas de votre dos comme il aura appris à le faire en cours de préparation à la naissance (si, si, c’est important !).

Si l’accouchement est imminent (pas de panique, les accouchements à domicile sans le SAMU sont extrêmement rares, mais autant savoir que faire au cas où…) :

  • A lui d’appeler le SAMU
  • Après avoir réuni de la ficelle, des couvertures et des serviettes de bain propres (pensez à en avoir d’avance), il doit penser à enfiler des gants à usage unique
  • Il doit vous aider à vous installer dans une pièce bien chauffée et à vous installer sur des serviettes de bain
  • Une fois bébé né, votre compagnon récupère le bébé et le pose en peau à peau sur votre abdomen avant de vous envelopper tous les deux dans des couvertures
  • Si le SAMU tarde à arriver, il devra faire un nœud sur le cordon ombilical avec de la ficelle mais pas question de couper quoi que ce soit tout seul (IMPERATIF !) ni de toucher au placenta.

Bon, pas de panique… et profitez bien de vos vacances en prenant soin d’organiser votre voyage de manière à ne pas provoquer un accouchement prématuré ou une phlébite, et de vous ménager au maximum pendant ce temps de repos loin de chez vous !

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire