Qui va me suivre pendant ma grossesse ?

La plupart des futures mamans (58,1% selon une enquête du Collège National des Gynécologues et Obstétriciens) souhaitent ardemment que ce soit leur médecin qui les suive tout au long de la grossesse et les accouche. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas. La future maman se trouve généralement face à plusieurs interlocuteurs : son gynécologue, la sage-femme, le gynécologue-obstétricien et l’anesthésiste de l’hôpital.

 

la découverte de la grossesse

Vous avez des doutes… Vous constatez que vos règles ont du retard. Votre premier réflexe est d’aller à la pharmacie et d’acheter un test de grossesse. Le deuxième est de prendre rendez-vous chez votre gynécologue habituel qui vous prescrira une prise de sang pour confirmer votre état et effectuera votre suivi de grossesse. La première visite prénatale doit avoir lieu avant la fin du 1er trimestre (soit avant la fin de la 15ème semaine d’absence de règles). Votre médecin vous interrogera sur la date de vos dernières règles, sur votre vie quotidienne, votre santé, votre histoire familiale, vos précédentes grossesses… Il effectuera aussi un examen gynécologique. Puis vous le rencontrerez une fois par mois jusqu’à votre 7ème mois de grossesse. Il est bien rare qu’une femme enceinte soit suivie dès les premières semaines de sa grossesse à l’hôpital. Les gynécologues obstétriciens des hôpitaux publics n’ont malheureusement que peu de temps à consacrer au suivi des premiers mois de grossesse. On peut le regretter: plus tôt la rencontre a lieu et plus grand est le lien de confiance entre la patiente et son médecin.

 

Le gynécologue-obstétricien

C’est donc généralement autour du 7ème mois de grossesse qu’a lieu la rencontre avec le gynécologue-obstétricien ou la sage-femme de l’hôpital où vous allez accoucher. Un nouveau dialogue s’engage. On vous demandera de parler de votre mode de vie. Votre alimentation, votre travail, vos activités, vos petites habitudes… Plus rien ne doit rester secret! Soyez le plus clair possible car ces indications peuvent avoir leur importance pour votre suivi de grossesse. L’examen se déroulera en deux temps : l’examen général (prise de tension artérielle, poids, examen des jambes…) et l’examen obstétrical (position du fœtus, pouls du bébé, longueur du col de l’utérus…). Seule la dernière consultation diffèrera un peu. Le médecin ou la sage-femme tentera de d’établir la position du bébé et évaluera les dimensions de votre bassin.

 


L’anesthésiste

La visite chez l’anesthésiste a toute son importance : elle a lieu au cours du 8ème mois et elle est obligatoire même si vous ne souhaitez pas recevoir de péridurale. L’anesthésiste procèdera à un interrogatoire sur les antécédents chirurgicaux et médicaux et vous auscultera. Cette rencontre permettra à repérer les éventuelles contre-indications et les risques hémorragiques ou allergiques. Ne la sous-estimez donc pas. Ce sera aussi l’occasion de poser toutes les questions qui vous tracassent sur la péridurale.

 

La sage-femme

Le jour J, à l’hôpital, rien ne vous garantit que votre gynécologue obstétricien vous accouchera. La plupart du temps une sage-femme prend en charge l’accouchement de A à Z. Si une difficulté particulière apparaît (fièvre, saignements, bébé en siège…), elle fait appel au médecin qui indique la marche à suivre ou prend les opérations en main (césarienne, pose de forceps, épisiotomie, naissance multiples…). Si le médecin qui vous suit est de garde ce jour-là, il interviendra. Sinon il passera le relais à un de ses collègues.
Les choses sont un peu différentes dans une clinique privée. Votre gynécologue-obstétricien sera averti dès votre arrivée à la maternité. Quelque soit la situation dans laquelle vous vous trouvez, l’important est donc de nouer un vrai dialogue avec la sage-femme ou le médecin qui s’occupe de vous.

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire