Pourquoi pratiquer l’acupuncture pendant la grossesse ?

acupuncture-grossesse-neuf mois

Médecine ancestrale d’origine chinoise, l’acupuncture est de plus en plus utilisée pour soulager les femmes enceintes de leurs maux quotidiens. Traitement véritablement complet, Marie-Laure Trémeau, acupuncteur, nous en dit plus sur les bienfaits de cette médecine pendant la grossesse.

L’acupuncture, qu’est-ce que c’est ?

L’acupuncture est une médecine traditionnelle qui représente des millénaires d’histoire pour le peuple chinois. Ce dernier s’est rendu compte qu’il existait sur le corps différents points pouvant être stimulés, et ce, dans le but de soulager des symptômes et guérir des maladies par le biais de circuits énergétiques. L’acupuncture vise ainsi à rééquilibrer les énergies du corps, à soulager et à prévenir de certains maux. Il n’est donc pas étonnant que cette médecine douce soit conseillée pendant la grossesse.

Quels sont les bienfaits engendrés par l’acupuncture pendant la grossesse ?

Tout d’abord, soulignons-le, l’acupuncture est complètement sans risque pour le bébé et permet même de régler certains problèmes de santé (ce qui est un avantage vu que les médicaments permis pendant la grossesse sont peu nombreux) Il faut préciser que l’acupuncture accompagne la femme enceinte dès les premières nausées jusqu’aux premières contractions. Cette médecine douce reconnue par le corps médical permet d’améliorer son quotidien en traitant tous les maux liés à la grossesse : nausées, démangeaisons, insomnies, mal de dos, sciatique, problème de bassin et d’hémorroïdes.

Si le problème est pris en charge à temps, l’acupuncture résout aussi une éventuelle arrivée de bébé par le siège. En une séance et grâce aux aiguilles, on fait se retourner délicatement bébé pour qu’il se replace correctement. Cette séance se déroule au début du  huitième mois, après la troisième échographie. Si les futures mamans la font plus tard, le bébé est plus gros, le liquide amniotique moins abondant et les statistiques moins bonnes.

L’acupuncture peut aussi résoudre les problèmes de tabac. Cette médecine aidera les femmes enceintes qui fument à arrêter. Il est parfois difficile d’arrêter de fumer pendant sa grossesse, et pourtant c’est essentiel pour le bien être de bébé car le tabac peut être néfaste pour l’organisme du fœtus. Il faut en général deux séances pour résoudre ce problème.

L’acupuncture, une technique pour préparer la future maman à l’accouchement ?

Tout à fait. Pour une grossesse normale on prépare l’accouchement le dernier mois à raison d’une séance par semaine. Le but est de raccourcir le temps de travail  à terme. On peut également anticiper l’accouchement pour des raisons médicales : problème d’hypertension, de diabète, si le bébé est déjà trop gros. Dans ces cas bien précis, les patientes sont envoyées par leur gynécologue. Pour les femmes enceintes qui vivent une grossesse « normale », l’acupuncture aide à la maturation du col et donc raccourcit le temps de travail. Résultat, le jour de l’accouchement il y a moins de souffrance pour la maman et le bébé, moins de risque de césarienne et moins de dépassement de terme.


Comment se déroule une séance ?

Une séance d’acupuncture est un travail personnalisé. J’apprends à connaître la future maman, j’essaie de savoir comment elle vit sa grossesse puis elle me confit ses angoisses et ses douleurs. On pique ensuite la peau avec les aiguilles à distance du ventre et jamais dessus. Les aiguilles ont pour but de stimuler certains points du corps pour soulager des douleurs.

Les effets sont-ils rapides ?

Le premier effet visible est la détente. Les bénéfices de l’acupuncture commencent dès la pause des aiguilles et se poursuivent après la séance. Certains symptômes comme les nausées pendant la grossesse se guérissent au bout de deux séances. D’autres comme l’angoisse peut prendre plus de temps, environ 3 à 4 séances. Mais la guérison dépend aussi beaucoup des patientes. Elle peut prendre plus au moins de temps en fonction de l’histoire de chacun.

L’acupuncture est-elle remboursée ?

Très mal. Il faut se renseigner auprès de sa mutuelle et vérifier que son médecin est conventionné. A savoir par ailleurs qu’il faut toujours prendre rendez-vous avec un professionnel spécialisé. Même si elle reste encore peu répandue, l’acupuncture pour la femme enceinte se développe. Renseignez-vous auprès de votre sage-femme pour trouver des professionnels de confiance formés à cette technique.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire