Le jour où mon couple est devenu parent

On a beau vouloir croire très fort le contraire, avant d’avoir un enfant, il ne faut pas se leurrer, oui ton couple va forcément changer quand bébé sera là (dans tes bras, si minuscule mais si mignon). Et non, il ne va pas continuer à être le couple parfaitement merveilleux du début, paillettes et papillons avec bisous à tous les coins de rue. Même si tu es heureuse d’être enfin maman, il faut dire que tu attendais cela avec tellement d’impatience, certaines petites habitudes vont désormais changer entre toi et Chéri. Moi, Elodie, alias La petite prune blogueuse, je te fais quelques confidences et t’explique pourquoi…

La raison première ?

Tout d’abord un homme ne peut pas, même avec toute la bonne volonté du monde, entièrement comprendre ce qui nous arrive à nous futures mamans. Bien sûr, il sait que nous sommes plus plus fragiles, que nous ressentons certaines douleurs, que nous sommes fatiguées… Mais tout cela reste très vague… Il ne comprendra pas forcément pourquoi soudainement tu vas marcher à 3 centimètres à l’heure en fin de grossesse ! En tortue ! Ce que représente un bébé de plus de 2 kg pesant sur un col de l’utérus sera toujours du domaine de l’imagination, un peu comme une toile du maître Dali. Il supputera des trucs mais il sera toujours loin de la vérité.

Passé donc le moment béni de l’accouchement, qu’il soit présent ou pas d’ailleurs, et d’un coup, oh magie ! Vous êtes parents !

 

Concrètement ça change quoi ?

Vos centres d’intérêts changent. Au lieu de vous regarder le nombril mutuellement, vous allez soudainement vous tourner vers un autre tout petit et tout mignon nombril encore accroché à son petit bout de cordon…Celui de bébé ! Oui, Messieurs, votre femme pensera d’abord à votre bébé plutôt qu’à vous. C’est normal. Petit bout est tout neuf, il a l’attrait de la nouveauté. Vous concernant, et cela même si nous vous aimons de tout notre cœur, nous connaissons déjà le nombre des grains de beauté que vous avez dans le dos et la quantité de poils que vous avez sur le torse ! Bébé lui, est tout fragile. Il n’a que nous. Il ne peut pas s’en sortir sans nous, ses parents. Alors que vous Chéri, même si vous vous en doutez, vous êtes assez grand pour vous débrouiller tout seul. Si, si, si.

 

Physiquement, ce qui a changé

Même si vos yeux débordants d’amour continuent de déshabiller votre douce moitié du regard malgré ses vergetures, son ventre flasque et ses montées de lait, sachez que si nous, jeunes mamans, pensons à quelque chose après l’accouchement, ce n’est pas tout à fait la même chose que vous Chéri. Personnellement, après 40 minutes de poussée, l’expulsion du placenta et une déchirure qui a demandé 5 points de suture (à vif, les points), je n’avais qu’une envie : refermer mes jambes et que plus personne, jamais, ne s’approche de mon intimité. « JA-MAIS », c’est compris ? Rassurez-vous, ça passe… Ça cicatrise, et ça passe… 6 à 8 semaines qu’on nous dit à la maternité, le temps que tout se referme et qu’on ne prenne pas de risques d’infection. Mais chacun fait et vit les choses à son rythme.

 

Le temps, toujours ce temps…

Difficile de s’en dégager au début. Parce que les premières semaines, voire les premiers mois, le temps de nourrir notre adorable bambin, de changer sa couche, de lui faire faire son rot et de le rendormir, il vous restera 2 heures 30 de tranquillité avant le prochain repas, et croyez-moi, vous penserez bien à votre lit, mais pas pour de la bagatelle ! Et puis il y a certains détails peu glamour de notre post-partum que nous oublions de vous donner cher amoureux : hémorroïdes, épisiotomie… Oui cela arrive et rend les câlins un peu délicats….

Mais croyez-moi, avec le retour de couche et la capacité formidable du cerveau d’effacer toutes les données susceptibles de vous faire dire « la grossesse plus jamais », ça repartira comme en 40 !

 


Et mon couple dans tout ça ?

Il faut se laisser du temps. Ne perdez pas de vue que si vous mettez votre vie de couple entre parenthèses pour un nourrisson ce n’est pas pour toute la vie. Il faut absolument prendre du recul. Oui, parfois vous serez exaspérées par ce qui rendait votre moitié merveilleuse à vos yeux. Mais il faut savoir différencier une vraie critique d’une accumulation hormones-fatigue dévastatrice !

Et puis il faut aussi apprendre à se détacher de bébé. Chose pas toujours évidente. Quelques heures, voire quelques jours. Pour un dîner, une nuit romantique, un concert, un cinéma… Cela fait parfois du bien de déléguer et surtout cela fera revenir la femme que vous étiez avant d’être mère… Jusqu’à ce que vous trouviez la symbiose parfaite entre la femme merveilleuse et la mère au top que vous êtes devenue.

Oui un bébé change un couple mais je pense surtout qu’il l’enrichit. Il faut juste apprendre à vivre à 3 (ou 4 ou plus !) plutôt qu’à 2… Et se laisser le temps !

 

http://lapruneblogueuse.blogspot.fr/

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire