J’ai accouché en urgence pendant les fêtes de Noël

Hello ! Moi c’est Julie… Et concernant mon histoire et bien mon terme était prévu un 9 février. Mais ce n’est pas en février que j’ai accouché, tout s’est passé à Noël. Eh oui, j’ai accouché pendant les fêtes !

J’étais enceinte d’un petit garçon

Tout allait pour le mieux, ma grossesse et notre santé. Viens le jour de la troisième échographie, on me dit qu’il y a quelque chose de bizarre mais rien de plus et que je dois revenir pour faire d’autres échographies doppler. Je reviens donc le lundi qui suit et là, on m’annonce que je dois rester à la maternité, hospitalisée dans le service grossesse à risque parce que mon fils est hypotrophe. Grande question et beaucoup de stress, qu’est-ce que l’hypotrophie ?

On m’explique qu’il a un retard de croissance, qu’à ce stade (33+3sa) il devrait peser au minimum 2kg et qu’il ne fait que 1kg300. Les médecins me disent qu’on doit rester sous surveillance car son cœur est fragile et qu’à la moindre faiblesse il faudra le faire sortir.

Je reste donc hospitalisée…

Je suis avec des monitorings 3 fois par jour pour surveiller son petit cœur. Arrive alors le 24 décembre, le matin je demande une permission pour pouvoir passer le réveillon de Noël avec ma famille. On me dit que si le monitoring est bon, j’aurais le feu vert pour sortir et revenir le soir après le repas.


On me fait alors le monitoring, je me prépare, pensant que tout va bien comme cela fait 10 jours que je suis là, et on frappe à la porte. Je vois alors le médecin s’avancer et me dire qu’il est désolé, que je ne pourrais pas sortir parce que son petit cœur est en train de faiblir et qu’il faut absolument le sortir le plus rapidement possible. Et là, tout s’enchaîne. J’appelle mon mari pour qu’il vienne rapidement et arrive l’heure où l’on me descend au bloc pour une césarienne d’urgence.

Bébé Kamil est né, il faisait 1kg400 et mesurait 38cm. Mais aujourd’hui il se porte comme un charme et ce fût un magnifique cadeau de Noël que de le recevoir.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire