Neufmois.fr » Grossesse zen » Pratique » ProtĂ©ger bĂ©bĂ© des accidents domestiques

Protéger bébé des accidents domestiques

Inacceptables, parce qu’évitables, les accidents domestiques se dĂ©roulent le plus souvent dans la cuisine, la cour ou le jardin de la maison. Une vigilance rĂ©guliĂšre est nĂ©cessaire pour Ă©viter les dangers des accidents domestiques.

Les accidents domestiques nous concernent tous

Chaque annĂ©e, des dizaines de milliers d’accidents domestiques ont lieu. On pense que ça n’arrive qu’aux autres, que bĂ©bĂ© ne peut pas tomber de sa chaise haute ou s’ébouillanter avec une casserole d’eau
 HĂ©las personne n’est Ă  l’abri. Selon l’Institut de veille sanitaire, un tiers des accidents domestiques en France (48.000 par an) concernent des enfants de moins de neuf ans


Les enfants sont les premiùres victimes d’accidents domestiques


Au triste hit-parade des accidents domestiques, les chutes de tables Ă  langer ou de chaise haute tiennent encore bien leur place, suivies des chocs, pincements, Ă©crasements

Fort heureusement, toutefois, ceux-lĂ  ne sont pas les plus graves.
Mais il faut bien reconnaĂźtre que les maisons ne sont pas sĂ©curisĂ©es pour enfants parce que ni construites ni meublĂ©es pour eux ! Le mobilier prĂ©sente souvent des arĂȘtes tranchantes Ă  la hauteur d’une tĂȘte d’un bĂ©bĂ© qui commence Ă  marcher
 Dans toute maison, il y a des prises de courant, des fils Ă©lectriques, des produits d’entretien, des fers Ă  repasser et leur rallonge – qui doit comporter une prise anti-Ă©lectrocution –, des escaliers, des baignoires, des tables basses, des tables Ă  langer hautes, des vases qui se renversent et se cassent, des plantes vertes innocemment toxiques, des outils, des fours, des accessoires mĂ©nagers, des mĂ©dicaments, des portes d’entrĂ©e, des fenĂȘtres et des courants d’air qui les font claquer
 Et beaucoup d’autres sources de danger pour un bĂ©bĂ©. Une prĂ©vention sĂ©rieuse et une attention impitoyable sont donc nĂ©cessaires : dĂšs le jour oĂč votre premier bĂ©bĂ© sera prĂȘt Ă  s’élancer seul dans cet univers de gĂ©ants, il faudra impĂ©rativement avoir tout imaginĂ©, tout prĂ©vu, tout envisagĂ©, en regardant attentivement autour de vous, dans chacune des piĂšces de la maison, en ne vous posant qu’une seule question, trĂšs simple : comment limiter les risques ?

Les A.D.V.C. (accidents de la vie courante) en chiffres


Ces derniĂšres annĂ©es, on a notĂ© une augmentation d’accidents dus aux produits lessiviels pour machine Ă  laver la vaisselle. L’ingestion de ces produits trĂšs caustiques peut entraĂźner des lĂ©sions buccales, Ɠsophagiennes et gastriques majeures. De mĂȘme, on a enregistrĂ© une augmentation des brĂ»lures Ă  cause des inserts de cheminĂ©e, d’une part, et des ingurgitations de biberons rĂ©chauffĂ©s au micro-ondes, d’autre part.

PrĂšs d’une personne sur dix est victime chaque annĂ©e d’un accident de la vie courante. Ces accidents, dits A.D.V.C, surviennent la plupart du temps Ă  l’intĂ©rieur de la maison et touche principalement les personnes ĂągĂ©es et les enfants. La cuisine reste le lieu de prĂ©dilection des accidents domestiques, qui reprĂ©sentent 61 % des A.D.V.C. Les autres piĂšces Ă  risque Ă©tant la salle de sĂ©jour, les escaliers, la chambre et la salle de bain. Un quart des accidents se produisent Ă©galement dans le jardin et la cour. MĂȘme si l’on constate une baisse significative de la mortalitĂ© dans ce contexte, on compte encore un dĂ©cĂšs sur cinq chez les enfants de moins de 5 ans.



À lire absolument