Neufmois.fr » Conception » Mes deux grossesses extra-utĂ©rines, mon histoire, ma bataille

Mes deux grossesses extra-utérines, mon histoire, ma bataille

Avec mon mari cela va faire 3 ans que nous sommes ensemble et c’est toujours le grand amour (mĂȘme si parfois on ne se supporte plus mais choses banales dans un couple !). Au bout de 2 ans nous avons dĂ©cidĂ© de faire un bĂ©bé  ChĂ©ri est militaire, il est parti 5 mois au Mali et Ă  son retour nous avons mis en route le petit loup
 Et un mois plus tard j’étais enceinte !

Mais des douleurs intenses se tiraillent


Seulement voilĂ , j’avais toujours des douleurs trĂšs intenses au niveau du bas du ventre et surtout de l’utĂ©rus, ce qui m’inquiĂ©tais beaucoup mais tout le monde autour de moi me disait que c’était normal, que c’était les ligaments qui tiraient car tout se mettaient en place pour ma grossesse. Mais au fond de moi, je sentais que ce n’était pas normal.

J’avais rendez-vous seulement la semaine d’aprĂšs pour faire mon Ă©chographie de datation. Puis quelques jours aprĂšs j’ai perdu un peu de sang et la douleur s’est encore amplifiĂ©e. Je suis donc allĂ©e d’urgence chez mon gynĂ©cologue. Il m’a annoncĂ© qu’il n’y avais pas de grossesse dans l’utĂ©rus et qu’il fallait que j’aille d’urgence Ă  l’hĂŽpital pour faire des examens plus approfondis. Grosse douche froide pour mon mari et moi car je ne comprenais pas ce qui m’arrivais. J’ai alors d’abord pensĂ© Ă  une fausse couche mais une fois arrivĂ©e Ă  l’hĂŽpital, on m’explique que je faisais une grossesse extra-utĂ©rine. On m’a donc hospitalisĂ© dans la foulĂ©e.

Hospitalisation, je n’avais pas le choix

Malheureusement l’injection n’a pas fais effet car mon taux de bĂ©ta HCG Ă©tais trop Ă©levĂ©. Du coup, on m’a envoyĂ© au bloc pour retirer la grossesse sous anesthĂ©sie gĂ©nĂ©rale. Au rĂ©veil on m’a annoncĂ© que l’équipe mĂ©dicale a du me faire une ablation de la trompe droite car la grossesse avait dĂ©jĂ  bien avancĂ© et pris de la place, que ma trompe n’était pas belle et qu’ils ont prĂ©fĂ©rĂ© la retirer plutĂŽt que de me laisser une trompe abĂźmĂ©e. J’ai regretté de ne pas m’ĂȘtre Ă©coutĂ© car ça n’aurait Ă©tĂ© que de moi je serais allĂ©e chez mon gynĂ©cologue plus tĂŽt et d’aujourd’hui j’aurais peut-ĂȘtre encore ma trompe mais au lieu de ça j’ai Ă©coutĂ© les autres.


Impossible pour le moment de mettre un bébé en route

AprĂšs cela j’ai dĂ» rester trois mois sans tomber enceinte le temps que ça se « remette en place ». Entre temps il Ă©tait prĂ©vu que l’on parte Ă  l’Ile de la RĂ©union car mon mari est RĂ©unionnais et du coup je ne vous cache pas que cela m’a permis de nous remonter le moral et de penser Ă  autre chose ! Mon mari a beaucoup souffert de ce problĂšme.

Puis 3 mois se sont écoulés

J’ai refais une visite de contrĂŽle et nous avons eu le feu vert pour recommencer. Le mois d’aprĂšs j’étais enceinte mais nous avons moins sautĂ© de joie que la premiĂšre fois car nous avions un peu peur et nous avons eu raison car le lendemain, je perdais du sang. Nous sommes partis aux urgences et lĂ  verdict et de nouveau la douche froide : « grossesse extra-utĂ©rine ». Cette fois-ci c’était dans l’ovaire droit. Je suis donc de nouveau hospitalisĂ©e d’urgence et le service de gynĂ©cologie Ă©tait contre m’opĂ©rer de nouveau. Ils m’ont donc administrer une grosse dose d’injection qui a bien fait effet car mes bĂ©ta Ă©taient beaucoup moins Ă©levĂ©s.

Grosse déprime

J’ai mis du temps Ă  me remettre de tout cela et je pensais mĂȘme que mon mari me quitterait car je ne pouvais pas lui donner d’enfant sans problĂšme. Mais il a toujours Ă©tĂ© d’un grand soutien et j’ai Ă©tĂ© trĂšs bien entourĂ©e. Nous devions attendre 6 mois cette fois-ci avant de recommencer. Entre temps, j’ai passĂ©e plusieurs examens pour comprendre pourquoi j’ai fait deux grossesses extra-utĂ©rines en si peu de temps mais tout les rĂ©sultats Ă©taient normaux. La gynĂ©cologue de l’hĂŽpital nous a expliquĂ© que l’on retenterait une derniĂšre fois pour que je tombe enceinte naturellement. Il ne me restait plus qu’une trompe, elle voulait la prĂ©server. Et si ça ne marchait toujours pas, nous procĂ©derions Ă  la FIV. Nous avons donc attendu les 6 mois. Je me sentais un peu mieux et mon mari Ă©tait pressĂ© de recommencer.

Magnifique surprise


J’essayais de ne pas trop y penser. Mon mari faisait des allers et retours entre la maison et les missions avec son travail. On ne se prenait pas la tĂȘte, on se disait « ça viendra quand ça viendra », puis alors qu’il Ă©tais sur le terrain, mes rĂšgles qui devaient arriver, ne sont pas arrivĂ©es
 J’ai donc fais un test de grossesse aprĂšs quelques jours de retard, accompagnĂ©e de ma soeur jumelle et lĂ  verdict : test positif ! Encore une fois j’étais enceinte le mois d’aprĂšs, jour pour jour! J’ai eu un suivi trĂšs pointilleux les trois premiers mois et victoire tout allait trĂšs bien ! J’ai attendu que mon mari rentre de mission pour lui annoncer la bonne nouvelle. Il n’en revenait pas et a mĂȘme versĂ© une larme!


Aujourd’hui je suis enceinte et nous attendons une petite fille, ce n’est que du bonheur ! J’ai Ă©tĂ© beaucoup malade au dĂ©but et cela a provoquĂ© beaucoup de stress mais maintenant la page est tournĂ©e et nous ne pensons qu’à notre avenir et a prĂ©parĂ© l’arrivĂ©e de notre future princesse !

Sabrina une future maman heureuse !

 

sabrina neuf mois temoignage


À lire absolument