Eveil musical et bébé, dès la naissance, c’est possible !

Dès la naissance, le bébé reconnaît les morceaux de musique préférés de ses parents, écoutés pendant la période de gestation. Comment continuer à développer chez lui l’intérêt pour la musique ?

Déjà, du fond du ventre de sa maman, le bébé s’apaise au son de douces mélodies. Puis, dès la naissance, le petit enfant est capable de reconnaître les sons et se calmera à l’écoute d’un bain sonore qu’il connaît, qui lui rappelle ce qu’il vivait in utero. Des études démontrent que plus une maman expose jeune un bébé à une mélodie, plus il aurait de chances d’y être sensible. Vraies éponges sensorielles, les tout-petits ressentent des émotions ainsi qu’une sensation de protection qui leur rappelle la sécurité du ventre de leur maman lorsqu’ils étaient bercés par les battements de son cœur.
Dès la naissance, on peut apporter à l’enfant réconfort et sécurité  par la berceuse ; d’autant plus efficace qu’elle sera accompagnée par un rapprochement physique comptant tout autant que la mélodie ; la stimulation auditive et un climat affectif favorable permettent de créer une relation de cause à effet entre bien-être et musique, prémices d’une sensibilité accrue aux sons, si les parents choisissent de continuer dans cette voie-là.
Le bébé n’aime pas seulement entendre le chant des autres mais est également captivé par son propre instrument vocal. Il  communique par des cris et gazouillis ; la recherche montre que plus on chante en présence d’un bébé plus celui-ci émettra des sons expressifs et verbaux !

Les meilleurs jeux musicaux à proposer à bébé
Les premiers imagiers sonores, bruits des animaux de la ferme, véhicules de pompiers… sont magiques pour les tout-petits et participent aussi à l’éveil musical ; les jouets sonores tels xylophones, bâtons de pluie, mini-batteries amusent inlassablement les bébés. Les comptines, à écouter en famille, à la maison ou en voiture par exemple, sont une mine inépuisable à partager avec eux ; ce sera peut-être l’occasion de chanter à tue-tête et de rythmer ces chansons par des gestes et des petites danses. Les jeux avec les doigts, les orteils et les chatouillis forment aussi le répertoire musical du petit enfant.
L’enfant s’apercevra assez vite, grâce à vos encouragements, que l’écoute de la musique et la production de sons sont deux choses bien distinctes. Emettre des sons le fascine et l’interpelle. Laissez-le s’amuser à faire tomber des objets sonores ou les taper les uns contre les autres. Lui mettre entre les mains un tam-tam lorsqu’il  se stabilisera en position assise l’amusera beaucoup.

Quel baby atelier d’éveil choisir ?
Les parents, très sensibles à l’éveil de leur progéniture, se renseignent de plus en plus tôt sur les différentes activités musicales à la portée de bébé. Avant 2 ou 3 ans, les ateliers musicaux ne sont pas vraiment ouverts aux enfants ; une exception, à Paris, une école de musique pas comme les autres se fait remarquer par son style : la méthode Kaddouch, du nom de son fondateur, concertiste et expert international en pédagogie musicale : les cours de piano sont ouverts aux bébés dès l’âge de…5 mois !

Certaines crèches bénéficient d’intervenants en musique qui travaillent avec les bébés dès leur accueil à 3 mois ; il s’agit principalement de découvertes de nouveaux sons et d’écoutes de musiques du monde…


Dès 3 ans, vous pouvez alors inscrire l’enfant dans un atelier musical. La musique y est abordée de façon ludique. Jeux, danses, chants sont de la partie pour le plaisir de votre enfant. Il sera invité à découvrir des jardins musicaux et à plonger dans un univers onirique et musical. Outre le fait de développer sa créativité et sa réflexion, cette éducation par les sons facilite le développement de son langage, de la lecture, de la concentration et de l’expression tout en favorisant sa sensibilité émotive et esthétique. Abordant la musique au sein d’un groupe, ses rapports sociaux n’en seront que plus simplifiés.

Arrivent aussi à cet âge-là les premières années d’école ; la maternelle est un lieu privilégié qui donne une place primordiale à l’éveil musical : danses, chants. Les petits adorent ces temps forts d’échanges et d’expressions rythmées.
Véritable mine d’or, la musique ne présente que des bienfaits. Elle procure aux enfants un enrichissement complet. A nous parents de les guider selon nos propres sensibilités : futur Mozart ou pas, l’éveil musical participe à l’harmonie de l’être.
 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire