Neufmois.fr » Conception » Et si le stress vous empĂȘchait de tomber enceinte ?

Et si le stress vous empĂȘchait de tomber enceinte ?

Vous avez des relations sexuelles rĂ©guliĂšres et non protĂ©gĂ©es depuis plus d’un an, mais toujours rien. Vous dĂ©cidez de prendre les choses en main et de calculer votre date d’ovulation. Rien encore. StressĂ©e, vous vous posez des questions sur votre fertilitĂ©. Et si c’était psychologique ?

 

Un bĂ©bĂ©, vous en dĂ©sirez un depuis tellement longtemps. MalgrĂ© des essais rĂ©pĂ©tĂ©s, toujours rien. Pourtant vous avez fait les tests qu’il faut pour voir si tout va bien et vous vous ĂȘtes mĂȘme mise Ă  prendre votre tempĂ©rature, histoire d’augmenter vos chances. Les spĂ©cialistes avancent que tout peut influencer votre fertilitĂ© De votre fatigue physique Ă  un stress mental en passant par un dĂ©sir dĂ©mesurĂ© et absolu de tomber enceinte.

Le stress de la famille

Et quand les parents ou beaux-parents y vont de leurs remarques et petits conseils, ça n’arrange pas les choses. Dans votre belle-famille, tout le monde est dĂ©jĂ  parents et on n’attend que vous. Chaque rencontre familiale tourne vite au dĂ©bat sur la nĂ©cessitĂ© pour votre couple de fonder une famille. On vous conseille d’aller voir un mĂ©decin spĂ©cialiste de la fertilitĂ© ou encore on se met Ă  faire des diagnostics sur votre aptitude Ă  faire un bĂ©bĂ©. Toute cette pression fait que vous avez du mal Ă  vous relaxer au moment de passer Ă  l’acte. Vous ne pensez qu’à fĂ©conder au lieu de profiter d’un vrai moment de plaisir et de bonheur.

Le stress influence votre fertilité

Bref, toutes les situations qui contribuent Ă  vous rendre nerveuse, Ă  vous angoisser ou Ă  vous mettre en colĂšre : rythme de travail, conflits familiaux, perte d’un ĂȘtre cher
 influencent votre ovulation, donc vos chances d’ĂȘtre fĂ©conde. En effet, des recherches menĂ©es par une Ă©quipe de l’universitĂ© de Harvard rĂ©vĂšlent que le stress affecte l’équilibre hormonal. Ce qui implique irrĂ©gularitĂ© ou absence de rĂšgles, contraction des trompes de Fallope et de l’utĂ©rus, inhibant ainsi le mouvement des ovules. Par ailleurs, vous avez longtemps Ă©tĂ© sous pilule et vous avez vĂ©cu dans la crainte de tomber enceinte. Bizarrement cette prĂ©occupation demeure mĂȘme si vous avez arrĂȘtĂ© la contraception. Elle l’est d’autant plus si vous vous sentez coupable d’avoir attendu trop longtemps pour faire un bĂ©bĂ©. Du coup, vous ĂȘtes sur le qui-vive. AprĂšs chaque rapport, vous attendez quelques jours, puis sautez sur votre test de grossesse. Faire un bĂ©bĂ©, c’est d’abord un dĂ©sir commun. Laissez de cĂŽtĂ© toutes tensions et prĂ©occupations, libĂ©rez-vous du stress et faites de la place Ă  la spontanĂ©itĂ© en y mĂȘlant plaisir et passion.



À lire absolument