Neufmois.fr » Conception » Que faire en cas d’infertilitĂ© ?

Que faire en cas d’infertilitĂ© ?

Une fois que l’envie de faire un bĂ©bĂ© devient partagĂ©e, il est fort probable qu’on soit d’un coup trĂšs impatient de devenir parents. Mais les mois passent et bĂ©bĂ© n’arrive pas. Un traitement adaptĂ© devra peut-ĂȘtre ĂȘtre mis en place et s’il ne porte pas ses fruits il faudra faire appel Ă  des mĂ©thodes de procrĂ©ation assistĂ©e.

 

Quelles sont les causes physiologiques de la stérilité ?

Lorsqu’il y a une cause physiologique d’infertilitĂ©, elle peut autant provenir de la femme que de l’homme, ou des deux Ă  la fois.
Chez la femme, cela peut ĂȘtre dĂ» Ă  une altĂ©ration des trompes (due par exemple Ă  une infection) ou Ă  un fibrome, une tumeur bĂ©nigne, qui empĂȘche l’implantation de l’Ɠuf. Les troubles de l’ovulation ou une glaire cervicale de mauvaise qualitĂ© peuvent aussi expliquer que bĂ©bĂ© se fasse attendre.
Chez les hommes, tout revient aux spermatozoĂŻdes : ils peuvent ĂȘtre trop peu nombreux, peu mobiles, avec des formes anormales, ou tout simplement absents du liquide sĂ©minal.

 

Quand faut-il consulter ?

En gĂ©nĂ©ral, on dit qu’il faut attendre au moins 1 an avant de consulter aprĂšs les premiers « essais bĂ©bĂ©s ».
Avec l’ñge, les chances de concevoir un enfant du premier coup diminuent. (1 sur 8 à 35 ans et 1 sur 12 aprùs 40 ans).
AprĂšs 35 ans, il convient donc de ne pas trop tarder avant de consulter son gynĂ©cologue pour faire un bilan de fertilitĂ©. On peut prĂ©voir une consultation 6 mois aprĂšs la dĂ©cision de faire un enfant. Car la fertilitĂ© diminue fortement avec les annĂ©es et il vaut mieux vĂ©rifier vite que tout va bien et s’entendre dire qu’il faut juste patienter un peu plus.

 

Qu’est-ce qu’une insĂ©mination intra-utĂ©rine ?

Elle consiste Ă  injecter dans l’utĂ©rus un sperme prĂ©alablement prĂ©parĂ© en laboratoire. Au prĂ©alable, la femme suit un traitement « d’inducteurs d’ovulation ».
Cette mĂ©thode permet de rĂ©soudre des problĂšmes d’infertilitĂ© masculine modĂ©rĂ©e ou des insuffisances de glaire cervicale.

 

Qu’est-ce qu’une fĂ©condation in vitro ?

Lors d’une FIV, on fait se rencontrer in vitro, les ovocytes de la femme avec les spermatozoĂŻdes de l’homme. On obtient alors des embryons et on en replace 2 ou 3 dans l’utĂ©rus de la femme. S’il en reste d’autres, on les congĂšle pour une potentielle implantation future.

 

Qu’est-ce que l’injection intracytoplasmique de spermatozoïdes ?

On la pratique en cas de dĂ©ficience sĂ©vĂšre des spermatozoĂŻdes : il s’agit d’introduire directement un spermatozoĂŻde dans un ovocyte. On utilise cette technique dans une fĂ©condation in vitro sur deux.

À lire absolument