Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop Grossesse

Il y en a marre de la pression exercée par la société pour cette maman blogueuse !

Après avoir lutté contre les diktats de la minceur, salué toutes les mères imparfaites, mais aussi déculpabilisé toutes les jeunes mamans qui ont essayé d’allaiter, sans jamais y arriver, Constance Hall, blogueuse australienne et mère de 4 bambins s’attaque à présent à la pression que subissent les parents. Dans un post sur Facbook, cette maman explique que selon elle il est compliqué d’être parent dans notre société actuelle, et ce, encore plus qu’auparavant…

Une société plus exigeante qu’avant

Constance Hall, maman blogueuse bien connue des réseaux sociaux pour ses coups de gueule et son franc-parler, n’en peut plus de la pression exercée sur les parents aujourd’hui. Elle le revendique ainsi dans une publication sur sa page Facebook, mais aussi sur son blog « The not so secret life of us ». Dans son message posté avec une photo d’elle s’amusant avec l’un de ses petits bouts, elle explique ce qui arrive lorsque les parents tentent de répondre aux exigences imposées par la société actuelle. Pour cela, elle revient un peu en arrière dans ses souvenirs, lorsqu’elle venait de mettre au monde son premier enfant. Elle se disait alors être une maman angoissée. Constance Hall avait à l’époque demandé à son père comment sa grand-mère avait fait pour élever 11 enfants. Il avait alors répondu que sa mère n’avait pas subi autant de pression de la part de la société. Sa grand-mère « ne devait pas aller à la banque, ni au supermarché tous les jours, on n’attendait pas d’elle qu’elle soit superbe juste après avoir accouché […] que sa maison soit propre et qu’elle ait un Thermomix. Elle se contentait de sortir avec ses enfants et elle profitait d’eux”, explique Constance Hall.

Le mythe de la mère parfaite

Pour Constance Hall, le fait que la société actuelle impose aux jeunes parents d’être parfaits les empêche d’être davantage présents pour leurs enfants. Et cela met cette maman blogueuse hors d’elle, car elle s’est rendu compte que la plupart des gens vivent à travers le regard des autres : « Aller au sport, répondre à cet email, payer cette facture […] faire les déjeuners des enfants car si vous les commandez, vous ferez de nouveau juger… ! » Pour cette maman blogueuse, la quête du parent parfait doit se terminer. Pour elle, peu importe si sa maison n’est pas propre, ce que les gens peuvent penser d’elle car le plus important pour cette maman c’est le temps passé avec ses enfants, mais aussi « ce qu’ils pensent d’eux-mêmes ». Son nouveau mantra ? Ne pas « laisser les pressions extérieures et les idéaux de la « super maman » m’enlever ça ». Constance Hall a ainsi marqué les esprits de nombreuse mamans qui la suivent sur les réseaux et ce post a d’ailleurs été partagé plus de 13 000 fois. 13 000 fois où, on l’espère, il a réussi à déculpabiliser bien des mères, car oui nous ne sommes pas parfaites et alors ?


constance-hall-pression-societe-post-facebook

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire