Pourquoi le congé maternité européen est sur la sellette ?

Le projet de loi de l’Union européenne sur le congé maternité va peut-être disparaître des textes en cours de validation… Les défenseurs des Droits des femmes s’insurgent et y voient une attaque des partis conservateurs. Pour les Verts, c’est : « un coup dur pour les familles européennes ».

Que propose la loi ?

Ce texte, qui n’a pas dépassé le stade de l’adoption en première lecture au Parlement européen il y a quatre ans, prévoyait d’uniformiser dans l’Union européenne le congé maternité. Les pays membres de l’UE auraient eu l’obligation d’accorder un congé maternité payé de vingt semaines aux futures mamans. En France, cette mesure nous aurait fait gagner presque un mois, puisque nous avons pour l’instant droit à seize semaines. Les jeunes papas devaient obtenir quant à eux un congé paternité de deux semaines, une grande avancée. Enfin, les femmes enceintes employées devaient être mieux protégées contre les licenciements.

Pourquoi un tel recul ?

La question se pose. Pour le parti des Verts, il serait dû à : « la pression du Conseil, en particulier celle du Royaume-Uni de David Cameron ». Le Parlement européen n’a pour l’instant pas donné beaucoup d’explications. Le sujet sera débattu mardi 15 juillet prochain à Strasbourg. Nous saurons donc ensuite si les futurs parents européens auront droit à ces nouvelles directives ou pas.


Et vous, que pensez-vous de ce projet de loi ? Aimeriez-vous qu’il soit adopté ?

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire